Le syndicalisme peut-il être écolo ?

Mathieu Silence

Revue Silence – N° Mai 2018. 

Syndicats : dépasser le productivisme ?
Auteur d’ouvrages sur la décroissance, Didier Harpagès revient sur le riche héritage du syndicalisme et questionne les difficultés de celui-ci à se transformer pour épouser la nécessaire révolution écologique à mettre en œuvre.

Les syndicalistes écolos prennent la parole
Silence a rassemblé des membres des syndicats SUD-Solidaires, FSU et CGT pour discuter de syndicalisme et d’écologie. L’occasion de mettre l’accent sur les perspectives de convergences au-delà des clivages souvent affichés.

Campagne pour un million d’emplois climatiques : construire la convergence
La crise climatique, et plus globalement environnementale, remet en cause notre écosystème et modifie déjà les conditions de vie sur notre planète. Pour limiter le réchauffement, nos modèles de production doivent immédiatement s’engager dans un processus de transition radicale.

Ce syndicaliste, un vrai poison pour les empoisonneurs !
Depuis 2010, Serge Le Quéau, irréductible militant du syndicat Solidaires dans les Côtes-d’Armor, se bat aux côtés d’ouvrier·es de l’agroalimentaire empoisonné·es par des pesticides.

Des articles

Ardèche : l’immigration de l’utopie
Entrer en piraterie éducative !
D’autres visions de l’avenir du rail
Où en sont les luttes contre les Center Parcs ?
Mauvaises Herbes : voyage au cœur de la gastronomie sauvage crétoise
Les visages de Silence

Des chroniques et des brèves
Bonnes nouvelles de la Terre : Cantines bio : c’est meilleur et moins cher !
Chroniques terriennes : Cigéo : ce n’est qu’un débat… continuons le combat !
L’action non-violente, mode d’emploi : L’enchaînement
En direct de nos colonies : Nouvelle-Calédonie : 30 ans après Ouvéa

Belle journée et bonne lecture !

Retrouvez la Revue Silence en Biocoop et/ou abonnez-vous directement sur leur site : http://www.revuesilence.net/