Le CAAC : Collectif Convergence des Actions et des Alternatives Citoyennes

Samy Edition 2019, Nouvelle-Aquitaine, Transverse

Ils auraient pu l’appeler Alternatiba-Pau ou ANV-COP21-Pau mais ses fondateurs ont opté pour un acronyme plus local, qui sonne et qui claque : le CAAC. Ou Convergence des actions et des alternatives citoyennes. L’AlterTour rencontrera le CAAC le  le 24 août à Jurançon (64).

Des apéros… aux actions non-violentes

Créé il y a à peine trois ans à l’initiative d’un petit groupe de Palois, le CAAC a une spécialité : les « apéros du climat », organisés tous les mois au bistrot La tor deu borrèu. Des rendez-vous qui visent à fédérer les citoyens, militants ou non, autour des luttes écologiques et sociales, et qui se prolongent sur le terrain. Comme en décembre 2016 et en avril 2017, où plusieurs dizaines de personnes ont occupé une agence BNP Paribas afin de dénoncer le scandale de l’évasion fiscale. 

Un collectif autonome

Affilié au mouvement citoyen bayonnais et issu de l’action non violente, ce collectif revendique son autonomie. « Etre un collectif, sans existence légale, sans président ni vice-président est une manière d’exprimer notre conception de la démocratie », explique Marine Corbel, membre du collectif CAAC. « C’est un choix qui nous permet de garder de la la souplesse dans nos actions et d’être plus réactifs dans nos décisions. »

Se former pour agir !

Le collectif organise aussi des formations à la désobéissance civile, à la communication non violente et à la gestion de groupe. Il ne lui manque qu’une chose, finalement : quelques cerveaux de plus pour développer de nouvelles actions !

L’AlterTour rencontrera le CAAC le 24 août à Jurançon (64). Initiation à la désobéissance civile au programme ! Pour plus d’information consultez le programme.