Comme un parfum de menthe poivrée…

Loïc Agriculture, Edition 2019, Nouvelle-Aquitaine

Après quelques kilomètres à vélo, nous arrivons vers 11 h « Aux graines buissonnières ». Après avoir cueilli et remonté un énorme tas de menthe poivrée dans un grand drap, Chloé et Anne nous accueillent dans leur petit coin de paradis. Leur activité : la culture, la cueillette et la transformation.

Depuis 2014, Anne cultive et transforme des plantes aromatiques et médicinales en bio sur une surface de 50 ares à Saint Savinien. Cinq belles années, riches d’une grande expérience mais marquées par la difficulté de mener cette activitée seule. Culture, cueillette, transformation, vente… c’est beaucoup, malgré les nombreux coups de main de son compagnon.

En 2017, Anne rencontre Chloé, infirmière de métier. Chloé se passionne pour l’herboristerie. Petit à petit, Chloé envisage une reconversion professionnelle et quitte son emploi en 2019. L’équilibre est parfait, Anne s’occupera des cultures et Chloé produira les hydrolats et les huiles essentielles !

Aujourd’hui au chômage, Chloé se laisse deux ans pour tester l’activité. En 2021, Anne et Chloé auront la possibilité de s’associer, de créer deux entreprises distinctes ou de poursuivre leurs routes chacunes de leur côté.

Pendant la rencontre, Anne nous parle de l’importance de se lancer à plusieurs. Elle n’y voit que des avantages : pouvoir échanger sur l’activité, le quotidien, ne pas être seule face aux difficultés, pouvoir prendre des congés…

Les avantages du groupe, nous allons rapidement les percevoir. En effet, après la présentation des Graines buissonnières, c’est l’heure des ateliers. Rapidement, les 60 Altercyclistes se mettent au boulot. En 30 min, la Cuillette est terminée, place maintenant à la distillation de la menthe poivrée. La récolte est abondante, l’alambic est plein et les sacs s’accumulent devant l’atelier. Le surplus est stocké à l’ombre et sera distillé dans les jours à venir.

Le feu crépite et la température monte dans la première cuve. Il faut patienter un peu pour dépasser les 50°C. Une forte odeur de menthe envahit l’atelier, les premières gouttes d’hydrolat arrivent dans le collecteur. Les questions fusent : quel est le ratio entre le volume de menthe et le volume d’huile essentielle obtenue ? Comment fonctionne l’alambic ? D’où vient l’eau de refroidissement ? Que devient l’eau de refroidissement ? Quel sont les avantages du bois pour chauffer l’eau ? Quel est la différence entre hydrolat et huile essentielle ?

La journée s’achève doucement pendant que nous prenons une douche bien méritée. Melvin dans les nuages accorde sa guitare, les bières des faucheurs s’invitent sur les tables, la soirée peut commencer !

Marc et Mathieu