Graines d’idées à Figeac

Mathieu Edition 2019, Consommation, Transverse, Occitanie

Après avoir pédalé dernière notre guide Jacques (jac jac jac…), les altercyclistes arrivent fourbus et contents à Figeac. Deux lieux les accueillent : le café associatif l’Arrosoir et le restaurant La Petite Graine Solidaire.

Au café l’Arrosoir, on cause « parentalité »

L’Arrosoir réunit 3000 adhérents (!) et une multitude d’activités autour du jeu et de la parentalité. Un bel endroit pour l’accueil des familles, où tout le monde se sent bien, enfants, ados et adultes. On vient boire un coup, proposer du shiatsu, échanger sur la grossesse, se retrouver entre parents qui font l’école à la maison, où bien jouer entre copains… Gare au « café des mômes » le mercredi ! Tous peuvent trouver leur liberté dans ce cadre chaleureux.

« Ici on ne demande pas de pourboires, mais des pour-manger » 

Le restaurant La Petite Graine réunit des bénévoles et des salariés qui confectionnent des repas à partir de produits frais, bio et locaux. Des repas solidaires « on ne demande pas de pourboires mais des pour-manger » : les clients peuvent alimenter une caisse volontaire pour donner des repas à des associations sociales de Figeac. Et c’est délicieux !

Un territoire aux initiatives multiples

Ce même midi, d’autres figeacois étaient invités, ce qui a donné lieu à des discussions sur le vélo avec La Roue Fédère, l’éducation citoyenne avec l‘Université rurale Quercy Rouèrgue, mais aussi sur l’accueil des migrants, la démocratie, l’écologie locale… Puis nous sommes repartis pour la ferme de Gervaise et Denis à Carayac, trouver la paix et les brebis et reposer mollets et neurones trop stimulés…

Après une impro partagée avec la Chorale à vélo qui a donné un concert dans la bergerie, dodo dans une prairie close sous la pleine lune. Pas un loup…

Céline