Une échappée belle de l’AlterTour à Mourrens

Mathieu Edition 2019, Environnement, Revue de presse, Nouvelle-Aquitaine, Echappée Belle

Dans le jardin associatif du Buis qui court, mercredi dernier, un campement inhabituel est apparu. Vingt-cinq cyclistes d’une « échappée belle » de l’AlterTour ont monté leur canadienne pour deux nuits, autour du site de Mourrens (47).

Né de l’association AlterCampagne fondée en 2004 par un collectif d’associations (à la suite des journées de mobilisation contre les OGM), l’AlterTour promeut la coopération, la solidarité et l’action non-violente. Le groupe roule sur un parcours différent chaque année et accueille 350 cyclistes au cours de l’été.

Une « échappée belle » est un parcours en parallèle de cet AlterTour, sans véhicule logistique. « Il est fait pour les amoureux de la nature aimant le vélo en toute liberté. On vient avec son vélo et on porte ses affaires ! », expliquent les engagés. « Trois ou quatre heures de pédalage et on rencontre une alternative. Chacun participant aux tâches quotidiennes pour la vie du groupe. »

Cet été, le départ a été donné à Angers le 13 juillet, et l’aventure se terminera à Pau, à la fin du mois. C’est donc la Nouvelle-Aquitaine qui est traversée, et c’est pourquoi, un groupe de 25 cyclistes a décidé de rendre visite au jardin associatif de Mourrens et aux bénévoles qui le gèrent et avec lesquels ils partageant des valeurs et des animations. Ce mercredi-là, une petite fête leur était réservée.

Sylvaine Goudenhooft, Sud-Ouest