À défaut du Tour de France, l’AlterTour fait étape à Figeac

Mathieu Vélo, Edition 2019, Culture, Revue de presse, Social, Occitanie

Beaucoup moins polluante et bruyante que la caravane du vrai Tour de France, celle de l’AlterTour est arrivée sans bruit, mardi matin au rond-point des Carmes pour un premier arrêt place du 12 mai 1944. Plus de 60 participants en provenance de Brengues, la plupart à vélos, se sont offerts quelques moments de répit avant de rejoindre leurs deux points de ralliement, le café associatif «L’Arrosoir» et le restaurant associatif «La petite graine solidaire».

Le périple alternatif

«C’est à partir d’un collectif d’associations anti-OGM, qu’en 2008 s’est créé l’AlterTour, tour de la coopération, par opposition au Tour de France, tour de la compétition, explique Julie Lefort de Paris, l’une des membres du collectif. Depuis, chaque été, nous partons sur les routes, pour un périple ponctué d’actions militantes et de visites alternatives. Nous faisons des étapes assez courtes, ce qui nous laisse plus de temps pour participer à des chantiers solidaires, ou dialoguer avec les associations locales rencontrées». C’est ainsi que dans l’après-midi à l’Arrosoir, de nombreux échanges étaient prévus, comme avec l’Université Rurale de Quercy Rouergue (URQR), qui milite afin que chacun soit acteur de sa vie et de son territoire. Elle présentait ses trois activités : formation continue universitaire, l’appui à la vie associative et à l’économie sociale et solidaire (PAVA) et l’accompagnement des collectivités territoriales et institutions (DELTA). Ensuite, Claire Bégin présentait la structure de l’Arrosoir, ce bar associatif qui en quelques mois a conquis bon nombre de Figeacois, alors que Thomas Goulpeau, président de «La roue fédère» et militant des déplacements doux, parlait au nom de son association, de la place de la voiture en ville.

Encore 10 jours jusqu’à Pau

«Nous promouvons toutes les actions alternatives, insistait Sylvie Foliguet, autre militante de Cergy-Pontoise, tout en soutenant les initiatives locales dans les domaines les plus variés : éducation, agriculture, travaux, loisirs, etc.

Partis d’Angers le 13 juillet, les militants rejoindront Pau, terme de l’AlterTour le 25 août. Chacun peut à loisir, enfourcher son vélo et suivre la caravane.

M.C., La Dépêche