1-2-….3 L’AlterTour 2020 est lancé !

Célia Edition 2020, WE de préparation

La chaleur estivale au cœur, les altercyclistes, nombreux et vaillants, se sont regroupés dans un Paris bien loin des champs de tomates pour tracer les grandes courbes de ce nouvel itinéraire.

On ne chôme pas à l’AlterTour.

C’est la Base, accélérateur de mobilisation qui nous accueille ce week-end : le ton est donné.

A l’ordre du week-end : bilan de l’édition passée, définition de la zone et constitution des groupes de défrichage des départements envisagés.

48 h pour …. Décider du territoire à pédaler durant l’été 2020… Trop facile !

Humeur du samedi matin : énergie, envie, quelques appréhensions et interrogations mais plein d’herbe sous la pédale…

L’année dernière s’est ??? Plutôt bien passée.

Un bilan positif pour l’AlterTour 2019 : de nombreux inscrits, des étapes bien remplies, des accueillants ravis. Il n’y a qu’à regarder le nombre de motivés par l’organisation pour se rendre compte que cette année était un bon cru. Mais il y a toujours des améliorations possibles et l’on en parle… Évidemment. Un point aussi est fait sur le BièreTour : très bonne ambiance, de belles découvertes mais il ne faisait pas chaud… A peaufiner et à refaire surtout !

Bien sûr, toute cette belle énergie portera cette nouvelle édition sur les routes de… CHUT ! pas encore.

Après cette matinée studieuse, fournie en chiffres, il fallait bien nourrir les cœurs de magie : visionnage des films réalisés durant l’été 2019. Chaque production est venue réveiller tendrement les doux souvenirs de nos expériences estivales. Soleil, coups de pédale, sourires, partages, rencontres, découvertes, savoirs… Tout était dit ! Merci les cinéastes. La tête en campagne, l’équipe réjouie s’installe pour partager le déjeuner.

De confrontations en questionnements, l’orga se cale !

« La réparation des vélos ça se fait avant l’achat des légumes… Evidemment ! Mais le défrichage (recherche des alternatives présentes sur un territoire donné), se fait deux fois ? Pourquoi ? Peut-être un premier défrichage général en octobre et un défrichage plus précis en janvier ? Oui, mais du coup faudrait qu’on fasse le point ensemble entre. En décembre ? »  Sans même se rendre compte notre équipe fraîchement constituée établit un planning pour cette année. Et c’est ainsi que, sans se connaitre, une trentaine d’altercyclistes traverse tous les mois jusqu’au top départ en juillet 2020. L’après-midi se déroule dans une ambiance studieuse et amicale. Enfin… Quelques surprises viennent soulever notre équipe de franches rigolades… L’AT ce n’est pas que du sérieux !

Prêts pour l’organisation, oui mais… où va-t-on ?

En cette fin d’après-midi, les arguments fusent, l’émulsion est à son comble…. Chacun expose les avantages des zones géographiques proposées : alternatives en santé mentale, territoires peu visités, soutien aux engagés isolés, mer, montagne…. A 17h30, juste avant l’apéro, se dessine dans l’assemblée deux grandes zones opposées : le centre et le sud est… Reste toute la soirée pour prôner, convaincre, argumenter, échanger, divaguer, épiloguer, user de son talent d’orateur… et faire pencher la balance. Tout est encore possible.

Dimanche matin, une journée pour décider…

Ce matin, les visages, fatigués d’avoir bien fêté ces retrouvailles estivales, s’installent en rond. Mathieu légèrement inquiet fait état du scénario. Deux zones distinctes ont émergé hier, le groupe devra trouver un accord. Chiche ! Craintes et points positifs de chaque département sont exposés. Mais pour ne pas en rester aux craintes un temps est ouvert pour rassurer chacun. La vie s’exprime, certains se tortillent d’impatience sur leurs chaises pendant que d’autres envisagent différemment tel ou tel territoire. La concentration est palpable et soudain émerge, comme par magie, un troisième itinéraire : la voie du milieu liant sud et centre. Tranquillement, avant midi, cette nouvelle zone est adoptée par quasiment tout le groupe sans que les quelques opposés se sentent frustrés. Bon appétit !

Après le café, le défrichage !

Houes, machettes, haches en main les équipes se forment dans la bonne humeur pour préparer leurs travaux de défrichage. Malheureusement ce défrichage manuel, lent et couteux convient peu aux emplois du temps chargés de nos altercylcistes éparpillés à travers la France. Heureusement les « expérimentés » ayant déjà été confrontés à cette problématique proposent de former les non-initiés aux outils numériques libres et gratuits. C’est donc autour d’ordinateurs portables que les équipes découvrent les communications OVH, framalistes, tableaux Excel et onglets du blog utiles pour leurs futures aventures de défrichage. Le week-end s’achève dans cette belle énergie de retrouvaille. Le chemin du retour semble moins lourd car nous savons tous désormais que l’on se revoit, non seulement bientôt, mais aussi toute l’année lors des plénières maintenant fixées.

A vos marques… C’est parti pour l’AlterTour 2020 !

Célia