Le quartier auto-construit de la Baraque à Louvain-la-Neuve

Mathieu Non classé

quartier la baraque AlterTour 2015En 1968, par querelle linguistique, les universitaires francophones de Louvain sont contraints de quitter la Flandre : Louvain-la-Neuve sort alors de terre non loin de là, mais côté Wallon. Certains étudiants en architecture ne veulent pas des logements universitaires clé sur porte. Ils investissent un terrain de la nouvelle université et construisent eux-mêmes leur habitat, solidaires des vieux ruraux dont le village devait être détruit. Le résultat est très différent du plan architectural initial conçu par l’université ! Aujourd’hui, 150 personnes vivent à La Baraque, non plus des étudiants mais des personnes désireuses d’un mode de vie alternatif.
La municipalité de Louvain-la-Neuve, ville piétonne, est l’une des 2 communes de Belgique à bourgmestre écologiste. Elle soutient de nombreuses initiatives comme les AMAP, Groupes d’Achats Communs, donnerie, servicerie, bibliothèque sans local, ou une maison du développement durable.

« Au départ, il n’y avait pas d’objectif environnemental, c’est plutôt une conséquence »

« On s’est aperçu que si l’on construit et entretient soi-même, on fait sobre. On laisse la végétation pousser, on s’entraide, on économise les ressources. Les logements sont petits, avec une faible consommation, le confort est moins développé. On met en commun outils et machines. On construit en fonction des besoins, par exemple une chambre supplémentaire quand s’annonce un enfant. Au départ il n’y avait donc pas d’objectif environnemental, c’est plutôt une conséquence. Les habitants ont l’entière responsabilité de la vie qu’ils mènent, sans suivre les règles publiques. Ça demande énormément d’énergie et de temps passé à régler conflits et problèmes : le prix de la liberté ! Il n’y a pas de spéculation car il a été institué de vendre sa maison prix coûtant, achat + travaux. C’est important quand on sait que le prix du foncier a été multiplié par 6 dans le Brabant Wallon. Cette manière de vivre n’est pas une panacée, mais il faut qu’il y ait des lieux comme celui-ci sur le territoire pour montrer d’autres modèles possibles. »

Josse DERBAIX, habitant de la Baraque depuis l’origine

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2015, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence

Le quartier la Baraque accueillera l’AlterTour le 11 août 2015 à Louvain-la-Neuve. Lien vers l’étape du 11 août 2015