Laurent , le « maraicher intuitif » du Potager des castors

Danielle Auvergne-Rhône-Alpes, Agriculture, Edition 2020

Pas de castors en vue, mais, aux franges de la ville, une prairie transformée sur 2000 m2 en « micro ferme sur les principes de la permaculture et accueillant du public ». Laurent mise sur l’action durable et l’autonomie.
La vente de 40 paniers par semaine va lui permettre, au bout de trois ans d’espérer un salaire de 650 euros et sa générosité d’accueillir diverses personnes, pour plus ou moins longtemps. En projet, la poulotte, un poulailler mobile aux normes bio . Pour l’heure, les altercyclistes se répartissent en ateliers. En deux heures, à grands coups de pioche, un trou pour drainer les eaux sales et deux mares seront creusés près des deux serres où se côtoient légumes et fleurs sur les buttes . Une équipe se lance dans le désherbage, une autre ramasse le foin et les derniers se mobilisent pour transporter des brouettes de broyat pour pailler les futurs arbres. Une manière de prendre la mesure de la force du collectif et du temps pour développer un projet.

Danielle

Credit photo Isabelle Chapuis http://isabellechapuis.com/