Place à la poésie !

Jonas Non classé

Des ingrédients pour un AlterTour réussi

L’AlterTour, c’est une aventure hors du commun, on partage ensemble un plat aux milles saveurs où se mêlent sans pudeur amour, rire, peine et… gastronomie !

L’Iveco déborde d’aliments succulents qui régalent les palais les plus exigeants.
J’offre cette tribune à présenter la recette d’un Tour réussi : 

Tout d’abord, réveil tôt, matinal, au son des premières notes musicales. Dès sept heure, tout le monde, on se des pêches, comme si on navet pas le temps. Petit déj’ en pyj’, faut qu’on s’active! Tous en selle et ris un bon coup avant le départ des serre-filles qui sans faille enfilent les kil’. Il faut se tenir à carotte éviter les platanes pour pas se planter comme une patate à cause d’un mauvais plateau. En file indienne, même les plus lentilles’rent leur part du troupeau sans se pommer. Suivre la cadence en danseuse car souvent, ça grimpe grimpe grimpe, ça te brûle les mollets, ce rythme qui t’entraîne jusqu’aux jolis sommets réveille en toi un tourbillon de muscles endormis.

A midi, nombreux sont ceux quinoa leur fatigue dans l’assiette et telles des betteravagées par la faim, courgetter leurs babines alléchées sur les plats mijotés. Salons, poivrons, que ces mets épicés viennent apaiser nos estomacs sevrés. Mais ce n’est l’aubergine faut pas traîner, filons découvrir ces alternatives qui chaque jour avivent nos envies d’évasion. Endivuagant un peu, je dirais qu’on navigue d’île en île comme ces marins sublimes qui sur les mers s’enivrent. Qu’on soit épuisés oignons, on s’émerveille chaque jour sans se prendre le chou. Ciboulette il y a, on s’excuse et en un tour de magie, la magie du Tour opère. On est pas des f(r)aux mages. Certains peuvent bien se demander mais où est le fun? Ouille! C’est sans compter sur ces soirées exquises où l’on esquisse sans excuse quelques pas chaloupés au rythme de la musique.
Il seradis que belle est l’échappée. Alors à l’heure d’aller se coucher, ventre repu, esprit comblé, on s’endort confiant en contemplant le ciel et se disant que, décidément, l’AlterTour est un rêve inspirant!

Un été pareil à aucun autre

Il était un été, pareil à aucun autre

La petite reine en sommeil, manquait à ses apôtres

Nous, cyclistes en attente, sur le bitume on s’exclame

“Sus à ce covid qui hante, l’effervescence nous gagne”

Alors sur le macadam, sur le plat comme en côte

Les guidons s’encanaillent, voyagent de hôte en hôte

Fourbus dans les montées mais sans se démonter

On dévale dans les pentes, l’envie de se retrouver 

Les Alpes nous émerveillent et nos rêves aimantés

Nous tirent vers les sommets les yeux écarquillés

Au départ de Grenoble, protéger le potager partagé

Préserver les forêts, la biodiversité

On mène la vie de château de Dullin à Cognin

Et même sous le cagnard, tous les corps ne font qu’un.

Quand on s’active en groupe, quand on se serre les coudes

A la conquête des Bauges, rien n’arrête notre route

Four solaire et faire fuire les salaires

On part à l’UDN loin des sentiers scolaires

Puis les concerts s’enchainent, une tournée musicale

Où les mètres enfournés sont des notes qui régalent

Guinguette, punk et percus, on dort sous les instrus

La spiru nous inspire, loin du stress disparu

A chaque instant on sent comme la magie opère

A suivre notre instinct, agir comme soeurs et frères

Soutien, sourires, sans soucis, sans courir

Prendre le temps de s’aimer, de s’unir

On construit pas à pas un monde un peu plus humble

Un jardin en commun dont les règles sont simples

Et les graines que l’on sème sont comme des touches d’espoir

Ensemble, encore s’entendre dans la douceur du soir.


Jonas (Mojo)