Une vélorution et des alternatives à Chalon

Jonas Edition 2020, Bourgogne-Franche-Comté, Environnement, Transverse

Entre La Frette et Chagny, Châlon nous tend ses bras. Nous nous regroupons le temps d’une velorution. Fred, de l’association ACTE ouvre la marche. ACTE pour Association Châlonnaise pour la Transition Ecologique. Il nous guide sur les bords de Saône où ses confrères et consœurs nous attendent avec 1000 douceurs. Tisanes, sirops et infusions glacées aux parfums rêvés : sureau, thym, genévriers. D’autres parfums sont plus exotiques : gingembre, bissap. C’est stratégique : le cycliste rafraîchi est plus attentif. ACTE nous présente alors en quoi ils sont alternatifs. Et les actions sont foisonnantes : 
ciné-rencontre au cinéma l’Axel; les mardis alternatifs : rencontres et conférence. Les sujets sont variés : transport fluvial, monnaie locale, communication non violente, la place du vélo dans la transition écologique et sociale. Mais ils ne s’arrêtent pas là : actions anti-nucléaires, création d’un groupe zéro déchet, regroupement coquelicot tous les premiers vendredis du mois, rédaction d’un plan climat à l’échelle locale.
Dans les projets à venir : la création d’une forêt gourmande et le développement d’un tiers lieu intégrant tous les acteurs locaux de la transition écologique. 

PÂMA (PArtage et Mobilité Active) prend la suite. PÂMA, son truc c’est la promotion du vélo. Leurs actions s’articulent autour de 2 axes : le velo-école (promotion des bonnes pratiques de conduite à vélo auprès des petits) et l’atelier associatif.
PÂMA a du pain sur la planche, car la région a bien besoin d’être secouée : peu de cyclistes à Chalon, la ville est d’ailleurs au bas du classement de la FUB ( la fédération des usagers de la bicyclette ), les infrastructures des gares environnantes bien insuffisantes. Merci à ACTE et à PAMA pour leurs actions, leur engagement, pour l’inspiration et pour l’accueil chaleureux. 

A Chagny, c’est une altercycliste qui nous accueille chez elle

Nous repartons, nourris. Arrivé.es à Chagny, Claire nous sourit. Son verger nous éblouit. Il faut dire que le jardin est luxuriant, les fruits et les légumes s’épanouissent à l’ombre de petits parasols bariolés. Au centre, la pompe rappelle les anciens temps et devient le centre de notre campement et de nos activités. Le parcours de Claire saura en séduire plus d’un : d’abord altercycliste, puis préparatrice d’étape. Elle a opéré sa transition et est désormais accueillante. La boucle est bouclée. Aux côtés de Claire, il y a des CACTUS. CACTUS pour Collectif d’Actions Citoyennes Tous Unis et Solidaires. L’idée, c’est de créer du lien, d’être ensemble. En pratique, c’est au moins trois activités : une soirée jeux une fois par mois, un verger partagé et un atelier réparation vélo. En l’absence de local, ils se débrouillent, mais souhaiteraient un peu plus de stabilité. L’atout de CACTUS, c’est de s’appuyer sur les compétences de chacun et de laisser à chacun la place pour proposer, animer des activités. Un pour tous, tous pour un.