Un jardin collectif expérimentale et un café associatif pour dynamiser la Puisaye

Jonas Edition 2020, Agriculture, Bourgogne-Franche-Comté, Environnement, Social

L’étape est courte, en à peine une heure trente, les vingt kilomètres qui nous séparent du camping du Bois Guillaume sont avalés dans la bonne humeur. Les cyclistes plein d’entrain et guidés par un soleil de plomb profitent de la piscine pour se rafraîchir.
Mais nos accueillants nous attendent, pas question de lézarder les orteils en éventails. Nous reprenons nos deux roues pour parcourir les quelques kilomètres nous séparant du jardin du P.a.r.c. (Produire – S’Alimenter – Se Réunir – Créer) situé à Louesmes. Nous sommes accueillis par Antoine, un des quatre salariés de la petite association. C’est il y a quatre ans qu’ils ont récupéré un terrain en friche avec la volonté de monter un lieu de production collectif et de rencontre en milieu rural. Dans ce jardin de 3000 mètres², on expérimente des techniques de cultures (écologiques, économes en eau et peu mécanisées) mais aussi des rudiments de la cuisine (cuissons, séchage, conservation, etc.) destiné aux jardiniers/cuisiniers qui souhaitent gagner en autonomie. C’est aussi un lieu qui favorise la rencontre au travers de moments collectifs de jardinage, de cuisine, de bricolage qui attise la curiosité alimentaire et l’ouverture aux autres. L’association a pour vocation de faire émerger de nouveaux jardins potagers à dimension pédagogique et/ou collective.

Chez M’an Jeanne et Petit Pierre, un café qui grouille d’idées

Dans cette jolie région au sud d’Orléans, les alternatives sont nombreuses et ont la chance de disposer depuis cinq ans d’un café associatif à Villeneuve-les-Genêts. Chez M’an Jeanne et Petit Pierre. Dans un local prêté par la municipalité, une équipe de bénévoles s’organise pour proposer aux habitants de la région une offre culturelle variée. Les projets abondent : concert, spectacle, yoga du rire, modelage, impro mais aussi des activités ponctuelles plus conséquentes comme la folklorique « Fête de la Courge » qui propose une défilé des plus belles courges du Puisaye.

On se mélange et on s’active pour l’après-midi

Après un joli échange sous forme de speed dating qui permet de se rencontrer et de se connecter : les accueillants nous proposent sept ateliers où les cyclistes et les locaux se répartissent en petits groupes. Il y avait une discussion sur les questions de l’eau; une initiation au yoga du rire; un atelier sur la Communication Non Violente; un échange sur les maisons passives et la présentation d’une serre innovante; une discussion autour des semences paysannes; des petits jeux d’improvisation et un atelier d’écriture guidé par notre cycliste Denis qui a réussi à inspirer cinq magnifiques textes lus à la tombée de la nuit dans une atmosphère enchanteresse. Un incroyable concert de violoncelle et quelques notes de piano ont bercé cette soirée unique.

Jonas