AlterTour, à la rencontre d’initiatives écologiques et solidaires… à vélo

Mathieu Bourgogne-Franche-Comté, Edition 2020, Revue de presse

L’AlterTour sillonne la France à la découverte d’actions innovantes et respectueuses de l’environnement. Entre cyclotourisme et engagement citoyen, les participants vont à la rencontre d’une  » nouvelle société  » . Récit.

 » On vient de quitter Clamecy et là on roule en direction de Toucy  » . Depuis le 9 juillet, Mathieu, coordinateur de l’événement, fait partie du drôle de groupe qui sillonne la France à vélo. 

Chaque jour, ils sont une soixantaine sur les sentiers et voies vertes. Parti de Grenoble, le peloton terminera sa course le samedi 22 août à Argenton-sur-Creuse (Indre). Mais pour ce peloton, le tour de France à vélo n’a finalement rien d’un défi sportif.  » À l’avant la vitesse moyenne est de 25km/heure, derrière c’est plutôt 10 km/ heure «  explique Mathieu.

Vélo le matin, visite l’après-midi

Dans les faits, la  » petite reine  » permet surtout de se déplacer proprement d’un lieu à un autre pour faire des rencontres,  » dans des éco-lieux, des fermes bio, des communes sans pesticides  » . Le matin, c’est vélo, puis l’après-midi est consacré à des rencontres avec des agriculteurs, des maraîchers ou d’autres porteurs de projets écologiques et solidaires.

En effet, depuis sa création en 2008, l’AlterTour promeut les valeurs de coopération, solidarité et biodiversité. Dans la droite lignée des actions d’AlterCampagne, association fondée en 2004, à la suite des journées de mobilisation contre les OGM.  En 2008,  » Après des années de lutte, on a voulu aller à la rencontrer de toutes les personnes qui s’étaient mobilisées «  explique Mathieu. Le premier AlterTour pouvait débuter. 

Depuis deux ans, l’association constate un intérêt de plus en plus important pour son tour de France. En témoignent les deux dernières éditions. Complètes de bout en bout :  » On ressent que les gens s’intéressent aux thématiques liées au climat et à l’environnement  » commente Mathieu. 

© Orianne Drouet / AlterTour 2020

Promouvoir des projets coopératifs et solidaires

Juan-Fe a rejoint le groupe dans le vallée de l’Azergues. Pour sa troisième participation, cet espagnol va passer trois semaines avec le groupe. L’occasion pour lui de s’intéresser aux actions et initiatives :  » Je suis ingénieur agronome et j’ai l’habitude de travailler avec des ONG qui œuvrent pour l’environnement. Je connais un peu tous ces projets, mais c’est important de voir qu’ils sont faisables dans la pratique  »  . 

Autant d’idées qui font réfléchir l’homme de 50 ans :  » Un autre monde est possible, un monde qui prend soin de la nature et des autres. Quand je vois ça, j’ai envie de faire autre chose. De quitter la ville pour m’installer à la campagne, pour être plus proche de la nature  » . 

 » La solidarité et l’échange est un des points les plus importants de l’AlterTour  » explique Juan-Fe © Orianne Drouet / AlterTour 2020

De l’aide à des agriculteurs, à des ateliers de boulangerie et de le maçonnerie

Parmi les moments les plus marquants de cette treizième édition, Mathieu cite la rencontre avec un maraîcher. Pendant un après-midi, le groupe l’a aidé à creuser trois mares dans sa zone agricole. Mathieu abonde :  » On l’a fait en quelques heures alors qu’il aurait peut-être mis 1 an à le faire seul  » . Pour le reste ? Il cite pêle-mêle un atelier avec un boulanger, de la traction animale dans les vignes ou encore la fabrication d’un mur en terre…  

L’AlterTour a fait une escale d’environ deux semaines en Bourgogne-Franche-Comté. Traversant la Saône-et-Loire, la Côte-d’Or, la Nièvre et encore l’Yonne, où se trouvaient les soixantes coureurs le jeudi 6 Juillet. À l’occasion d’une journée de repos à Toucy, ils ont découvert la Californie, un lieu dédié au lien social et à l’économie circulaire. 

Le samedi 22 août, l’AlterTour prendra fin à la gare d’Argenton-sur-Creuse (Indre). La fin de sept semaines sur les routes de France, à la découverte d’un monde plus écologique et solidaire. Le monde de demain ? Ils le souhaitent en tous cas. 

© Orianne Drouet / AlterTour 2020
Les étapes en Bourgogne-Franche-Comté

Dimanche 26 juillet : Saint Joseph – Dommartin (60 km)
Lundi 27 juillet : Repos à Dommartin (0 km)
Mardi 28 juillet : Dommartin – La Frette (40 km)
Mercredi 29 juillet : La Frette – Chagny (47 km)
Jeudi 30 juillet : Repos à Chagny (0 km)
Vendredi 31 juillet : Chagny – Longecourt (46 km)
Samedi 1er août : Repos à Longecourt Les Culêtre (0 km)
Dimanche 2 août : Longecour les Culêtre – Brassy (66 km)
Lundi 3 août : Repos à Brassy (0 km)
Mardi 4 août : Brassy – Clamecy (50 km)
Mercredi 5 août : Clamecy – Toucy (45 km) 
Jeudi 6 août : Repos à Toucy (0 km) 
Vendredi 7 août : Toucy – Louesme (24 km)

Léo-Pol Platet, France 3 Bourgogne-Franche-Comté