Lochois : AlterTour, à la découverte d’un monde plus écologique

Mathieu Edition 2020, Centre-Val de Loire, Revue de presse

Pour sa 13e édition, l’AlterTour, un parcours à vélo en faveur de la transition écologique et solidaire, fait escale à la Coopérative de Belêtre, à Dolus-le-Sec.

Depuis le 8 juillet, l’AlterTour et ses cyclistes volontaires sillonnent la France à la rencontre de projets de transition, favorables à l’agriculture biologique, aux mobilités douces ou encore à la culture.

L’écologie à l’honneur

Pour cette 13e édition, les cyclistes du moment ont enfourché leur bicyclette au matin, au départ de Monthou-sur-Bièvre, avant de faire escale à la Coopérative de Belêtre, à Dolus-le-Sec, où cinq personnes exploitent cette ferme collective en agriculture biologique. Pour cette étape, comme durant tout le parcours, ce sont 60 participants qui investissent les lieux, après avoir installé le campement du soir. « On a un groupe de 60 personnes tout le long et cela s’équilibre avec les arrivées et les départs, détaille Mathieu Formont, coordinateur de l’association Altercampagne. Cela fait deux éditions que nous sommes complets. » La Coopérative Belêtre fait, tout comme l’association Altercampagne, partie du réseau d’échanges et de pratiques alternatives solidaires (REPAS). L’occasion de rencontrer les exploitants de la ferme, mais également d’évoquer, le temps d’une soirée, le compagnonnage ou encore l’agriculture biologique, afin d’échanger sur les pratiques de chacun.

Une conception horizontale

« L’idée, c’est de s’adapter à tout le monde », explique Fabien, en charge de la cuisine pour la journée. Chaque jour, le collectif se répartit en effet les tâches à effectuer : réveil, cuisine, conduite du camion ou encore photographie. Pour Claire, c’est une première cette année : « Je suis arrivée il n’y a pas longtemps, mais je trouve cette organisation formidable. L’autogestion fonctionne vraiment très bien. » Luca, le journaliste et photographe du jour, vient également pour la première fois : « C’est un peu un condensé de tout ce que j’aime : le sport, la photo, découvrir de nouvelles choses… Je suis vraiment bien ! »
Le succès est tel, qu’il faudrait dédoubler le projet : « On essaye de trouver un moyen d’accueillir plus de monde, c’est vraiment frustrant de refuser des participants », confie Mathieu Formont. Lancée le 8 juillet à Grenoble, la 13e édition de cet AlterTour 2020 s’en ira ce mercredi vers l’Indre, à Pellevoisin. L’aventure se concluera à Argenton-sur-Creuse (Indre) le 23 août, après un parcours de 1.400 km sur les routes de France.
Fin du parcours samedi 22 août. Pour plus de renseignements : www.altertour.net.

Laura Alliche, La Nouvelle République