Déclaration de Josie Riffaud en vue du sommet climatique

Mathieu Non classé

Josie Riffaud

Josie Riffaud, AlterTour 2013, crédit photo G. de Crop

Sommet climatique : les paysans refusent de devenir des marchands de carbone
La Vía Campesina | GRAIN

Les paysans et les paysannes produisent de la nourriture, et non pas du carbone.

Et pourtant, si certains des gouvernements et des lobbies qui vont négocier à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique les 21 et 22 novembre à Varsovie parviennent à leurs fins, la terre agricole pourrait sous peu être considérée comme un puits de carbone dont les entreprises polluantes pourront acheter des parts pour compenser leurs émissions nocives.

« Nous sommes absolument contre la politique du marché du carbone pour faire face à la crise climatique, » déclare Josie Riffaud de La Via Campesina.

« Transformer les champs de nos paysans en puits de carbone, dont les droits peuvent être vendus sur le marché du carbone, nous éloignera encore de ce qui pour nous est la véritable solution, c’est-à-dire la souveraineté alimentaire.

Le carbone de nos fermes n’est pas à vendre ! »

[Lire la suite]