Le Collectif « Le durable a son village » les 27 et 28 juillet à Ayen

Mathieu Non classé

Ayen« Motive ton voisin, tu auras fait un bout du chemin ». C’est le leitmotiv d’Ayen, un petit village de Corrèze, au nord-ouest de Brive-La-Gaillarde. Petit village certes, mais grande énergie ! Tout commence en 1995, lorsque le maire et son équipe entendent redynamiser les 632 âmes pour favoriser l’accueil de nouveaux habitants. Ils décident en 2005 d’insérer ce projet dans un Agenda 21 à leur échelle. De la réduction des inégalités à la gestion économe et durable des ressources, l’Agenda 21 se décline en une série d’actions locales : jardin pédagogique, compostage collectif, café-débat, commune zéro phyto, démocratie participative… Le collectif « Le Durable a son village » est garant de la démarche de développement durable. « On fédère les habitants et associations du territoire, autour d’actions concrètes et pragmatiques » commente Marylène VALÈS, responsable du collectif. Cette année, le projet d’un covoiturage de proximité assorti d’une monnaie locale est dans les cartons. C’est sûr, à Ayen, ils font du chemin.

« Mieux Travailler, c’est peut être faire moins de choses pour bien les faire. »

« Pour moi, le travail est une part importante de mon quotidien. A Ayen, on essaie de rassembler beaucoup d’acteurs de domaines très différents : des associations environnementales, artistiques et sociales. Mon action au sein du collectif est passionnante et très diversifiée. Je touche à beaucoup de projets et cela me plaît : l’organisation des café-débats, gérer les partenariats donc il y a un côté relationnel. Je travaille aussi sur tout le volet administratif de l’Agenda 21 de la commune et l’interaction entre tous les services. Être sur plusieurs projets et interlocuteurs, c’est très riche. C’est le côté partage que j’aime. Des fois, c’est pas évident, il ne faut oublier personne. Nous sommes un collectif, donc on peut s’exprimer. C’est assez ouvert. On a une amplitude, mais il ne faut pas s’éparpiller car beaucoup de gens ont des idées. Mieux Travailler, c’est peut être faire moins de choses que prévu pour bien les faire. »

Marylène Vales, chargée de mission du collectif «Le durable a son village»

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2014, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence

L’AlterTour rendra visite au Collectif « Le durable a son village » les 27 et 28 juillet 2014 à Ayen.