L’Altertour : un Tour de France loisir et pédagogique – Servon-sur-Vilaine

Mathieu Revue de presse

Trois questions à Sandra Guillemin, Membre du GAEC (Groupement agricole d’exploitation en commun) « à 3 voix » de la Ferme d’Olivet, et organisatrice de l’étape de l’AlterTour à Servon-sur-Vilaine, jeudi 15 juillet.

Parti de Paris le 3 juillet, cet étrange Tour de France soutenu par la fondation « Un monde par tous » se terminera le 14 août à Jarnages, dans la Creuse.

Pouvez expliquer à nos lecteurs ce qu’est l’Altertour ?

C’est la troisième édition d’un relais cycliste familial sur 2 000 km, visant à valoriser des initiatives citoyennes locales. Pas de dopage, pas de compétition. Le vélo est accessible à tous, à tout âge, facilement réparable, transportable, prêtable… Ce sont plus de 200 cyclistes participants accompagnés de l’alterbus, une « caravane » conviviale, aménagée pour le transport des cyclistes ayant accompli leur relais. Elle comprend une voiture de tête avec une remorque pour le fléchage et la préparation des repas, et un fourgon balai transportant des bagages et tirant une remorque de vélos. Les altercyclistes s’inscrivent pour la durée qu’ils souhaitent et viennent de toute la France pour des relais de taille variable. Les vélos se transmettent, chacun participe en fonction de ses capacités. Il s’agit plus d’une action de coordination collective que d’une épreuve de vitesse individuelle.

Quels sont les objectifs de l’AlterTour ?

D’abord, valoriser une pratique sportive saine et non compétitive, accessible à tous. Ensuite, expérimenter un laboratoire social, car l’AlterTour est une réelle aventure humaine qui dépend de la coopération de tous, de la solidarité, de l’entraide, du respect et de la convivialité. Puis, valoriser des initiatives locales et citoyennes dans l’agriculture, l’économie, l’énergie, les transports, l’habitat, le travail, et cela au détour des rencontres et des étapes. Enfin, susciter des événements pédagogiques et conviviaux, qui créent du lien social et favorise l’éducation populaire.

Comment s’est passée l’étape de Servon ?

Ils étaient près de 50, et ils seront 200 prévus demain au départ de Soulevache (44) vers Chauvigné (35). Nous avons déjeuné ensemble et présenté nos projets de maraîcher sur le magasin, la création de l’Association pour le maintien de l’agriculture paysanne (création et livraison de paniers). La pression foncière, l’histoire complexe de l’exploitation et les nouveaux règlements bio européens ont aussi été abordés. Et puis, ils sont repartis. L’ambiance était à la fête malgré le vent !

Ouest France