La Commune de Languédias le 22 juillet

Mathieu Education, Bretagne, Édition 2016, Environnement

2016-07-22_Languedias2008 : l’ancien Conseil municipal décide de vendre les chemins communaux à un gros industriel, déjà propriétaire des carrières de granit. Pour l’association Bien vivre à Languédias, c’est le début d’un long combat. Cinq ans plus tard, victoire : lors d’un référendum, 81% des villageois disent non à la privatisation. La voie est libre pour les défenseurs du bien commun. Quelques mois plus tard, leurs héritiers, rassemblés sous la bannière Un nouveau chemin pour Languédias, remportent les élections municipales. La nouvelle équipe veut redonner vie à ce bourg qui se morfond entre la D89 et la D61. Elle organise un pique-nique pour Pâques, une fête de la musique, et s’attèle à un grand projet : la construction d’un espace intergénérationnel avec Mini-terrain de foot, city-stade, boulodrome, tables de pique-nique et barbecue. Le Petit Jardin des Écoliers (voir ici) et sa serre pédagogique, sortent de terre, ainsi que 2 ruches et un hôtel à insectes. Autant de petits pas sur le chemin du mieux vivre ensemble.

« Les biens communs sont une richesse, en particulier pour ceux qui n’ont rien »

« Bien vivre, c’est avant tout bien vivre ensemble. Dans notre village, il n’y a quasiment pas d’activité économique, si ce n’est deux ou trois exploitations agricoles. Mais on est en train de recréer du lien social. Les biens communs sont une richesse, en particulier pour ceux qui n’ont rien. Ils nous permettent de nous retrouver à égalité avec les autres, indépendamment de notre situation sociale. Le bien commun, c’est aussi la qualité de l’air qu’on respire, la tranquillité. Il y a quelques années, on avait créé une petite association – Bien vivre à Languédias – pour lutter contre un projet de carrière industrielle dans notre commune. On savait que l’implantation de la carrière menaçait notre qualité de vie et nos biens communs : poussière, bruit, privatisation des chemins communaux… Depuis deux ans, nous avons rouvert des chemins communaux qu’on ne pouvait plus emprunter ou qui avaient disparu. On les a fait inscrire officiellement à la fédération française de randonnée pédestre. »

Christian GICQUEL, adjoint au maire, en charge de l’environnement

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2016, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence.

La Commune de Languédias accueillera l’AlterTour le 22 juillet 2016. Détail de l’étape : ici