Kerterre le 31 juillet à Plomeur

Mathieu Bretagne, Édition 2016, Habitat

Kerterre« Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.
Là tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté. »

Baudelaire aurait pu écrire ces quelques vers à proximité de la côte, tout au bout du Finistère. S’y nichent les Kerterre, « Chez la Terre » en breton. D’une idée d’habitat écologique, économique et réalisable par elle-même, Evelyne, artiste dans l’âme, a construit sa première « maison-sculpture ». Ici, pas de machine ni gros outil mais juste une pâte à modeler faite de chaux, chanvre et sable. La première Kerterre a déjà soufflé 18 bougies. Résistante aux intempéries bretonnes, elle a carbonaté, est devenue de plus en plus dure. Comme de la pierre. Isolante, respirante, d’un entretien minimal, la Kerterre associe esthétique et poésie. C’est un habitat-bulle, un nid douillet, tout en rondeur, tout en douceur. Un lieu de synergie des 4 éléments, comme un logis légendaire ancré dans son écosystème. Evelyne cultive un «jardin-jungle», aménage la terre en friche, développe une nature luxuriante, et propose stages courts et formations plus complètes pour partager ses arts de vivre. Une ambiance vraiment propice à murmurer Baudelaire…

« Améliorer le territoire, comme autant de fourmis que nous pourrions être. »

« Bien vivre, c’est avoir l’assurance d’un habitat chaud, calme et de se nourrir sainement. En cinq jours, une Kerterre est construite en matériaux peu coûteux. C’est une possibilité pour les jeunes, les sans-logis, les migrants. Je monte des projets avec l’espoir d’abriter des humains et de transmettre des gestes ayant un impact bonifiant pour la nature. Il s’agit d’améliorer le territoire par notre présence, comme autant de fourmis que nous pourrions être. Il nous faut trouver, renouveler sans cesse les gestes positifs pour la terre. Terre, bien commun, source d’inspiration, de vie, d’énergie. Terre sur laquelle je me repose et avec laquelle je travaille, j’expérimente, j’innove. Terre qui devient source de richesses, d’émerveillement. Optimiste, je souhaite transmettre une démarche positive, apprendre aux enfants à observer, écouter, s’adapter, à se vivre comme autant de « + » pour l’environnement. Nous pourrions alors tous vivre l’abondance, la vraie, celle de la Nature, des biens primaires et des relations humaines. »

Evelyne, créatrice-bâtisseuse des Kerterre

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2016, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence.

Kerterre accueillera l’AlterTour le 31 juillet 2016 à Plomeur (Beuzec – 29120 Plomeur). Détail des étapes : ici