Étape du 28 juillet – le Collectif Tomahawk à Querrien

Geneviève Non classé

L’AlterTour sort couvert…

Ce jeudi 28 juillet le ciel nous pousse à sortir couverts.
La Bretagne centre veut garder l’AlterTour au chaud sous ces différents toits. Après un concert sous chapiteau qui a vu nos cyclistes continuer à gigoter des mollets, nous voilà intermittents du ciré toute la matinée. Sylvie nous avait promis une baignade, je n’imaginais pas qu’elle viendrait du haut en brumisateur froid. Je pars ce matin avec une furieuse envie de transposer ce que j’ai entendu des initiatives de Trémargat dans mon village de bord de Loire. Les fortes montées et descentes interdisent toutes conversations en binôme, je me parle donc à moi-même. Ce midi c’est sous l’immense halle du Faouët que je me prends à rêver « d’un grand forum des communs » à l’abri du gros temps. La charpente du XVI ème siècle résonne de nos jeux et nous sert de fils d’étendage. Isabelle fait surgir Monsieur le maire alors qu’elle s’attaque à une grimpette dans les poutres ancestrales. Fort de notre envie de garder quelques poils secs, nous avons si bien pédalé que, exploit pour un altercycliste, nous arrivons à Querrien avec presque deux heures d’avance. Passés devant des machines sorties de l’imagination d’artistes engagés, le collectif TOMAHAWK (collectif de groupes menant une guérilla culturelle contre le Music Business de masse) nous met à nouveau au sec sous un grand hangar. La fatigue nous assoupit qu’à peine quand Jicé nous présente le foisonnement d’actions concrètes qui se créent sous ce toit : mutualisation de réseaux et de compétences, tournées, organisation de concerts, secrétariat d’artiste . Le maître mot semble être « agir », participer à la vie du territoire et créer même à contre vent.