L’Alter Tour, faire du vélo pour combattre les OGM

Mathieu Revue de presse

lalter-tour-faire-du-velo-pour-combattre-les-ogmCe vendredi, l’Alter Tour faisait escale dans les jardins d’Herbarius. Fondé il y a une dizaine d’années, Alter Tour a pour objectif de sensibiliser la population sur les Organismes génétiquement modifiés (OGM). Parti depuis Notre-Dame-des-Landes, le 10 juillet, il s’achèvera dans la région de Rennes, le 21 août. Sur six semaines, 316 personnes, dont des enfants et des adolescents y participent. Un thème différent est proposé chaque année, et pour cette saison, il s’agit des « biens communs, tels que la terre, l’air et l’eau, mis à la disposition de tous et que nous partageons ».

« C’est pour nous une manière pacifique de lutter contre les OGM et les dangers qu’ils représentent, explique Michel Piel, organisateur des étapes de cette semaine. L’association a été créée à une époque où les dopages étaient courants pendant le Tour de France, d’où l’idée de faire l’Alter Tour en parallèle de celui-ci. »

Chaque semaine, deux bénévoles se relayent pour encadrer le groupe. Ils accompagnent les cyclistes par un minibus et par un véhicule, destiné à l’intendance. « Nous avons une bonne connaissance des réseaux, confie Michel Piel. Nous sommes accueillis chez des paysans, agriculteurs, producteurs bio chez lesquels nous nous fournissons. Tout le monde met la main à la pâte pour préparer les repas. »

Source : Ouest France