Numéro de Silence de février : Travailler moins, et si on essayait ?

453BDUn dossier :

Inventerre, une entreprise en bâtiment pas comme les autres
Située en Haute-Garonne, cette société coopérative et participative (SCOP) de huit personnes organise le temps de travail en fonction des besoins collectifs de l’activité mais aussi des besoins individuels.

La réduction du temps de travail n’est pas un long fleuve tranquille
Alors que les gains de productivité et le chômage de masse qu’ils engendrent appellent à aller plus loin dans le partage et la réduction du temps de travail, le débat sur la question pâtit des contrevérités largement répandues sur les 35 heures.

Les 32 heures, c’est possible, et ça se fait même déjà
Les 32 heures, notamment sous la forme d’une semaine de quatre jours, peuvent apparaître comme une innovation sociale allant plus loin que les 35 heures, pourtant largement remises en question. En réalité, elles ont déjà fait l’objet d’une loi par le passé, et de grandes entreprises les ont adoptées.

Ailleurs en Europe
Un petit tour chez nos voisins européens tord le cou aux idées reçues et montre que la réduction du temps de travail est plus que jamais d’actualité.

Des articles

L’Europe du nord lance des voies cyclables rapides interurbaines
La construction en terre entravée par les lobbies du ciment
Ile d’Oléron : Un restaurant zéro déchet
Adama Traoré, tué par les gendarmes
La Calebasse, quels choix technologiques pour rester autonomes ?
Saliou et l’Arbre à poule
En Crête, antimilitarisme et accueil des réfugié-es
Revenir sur nos pas,
Zone d’exclusion de Fukushima

Des chroniques et des brèves

Bonnes nouvelles de la Terre : L’île danoise de Samsø apprend à vivre sans pétrole
En direct de nos colonies : Que cache le réendettement du Congo-Brazzaville ?
Nucléaire ça boum ! La France se démène !
L’écologie, c’est la santé : La chasse au Centre International de Recherche sur le Cancer est ouverte !
Catastrophe de Fukushima : Les voix silencieuses
100 dates féministes pour aujourd’hui : 1791 : Tricoteuses révolutionnaires

Belle journée et bonne lecture !

Retrouvez la Revue Silence en Biocoop et/ou abonnez-vous directement sur leur site : http://www.revuesilence.net/

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.