Ardelaine les 7 et 8 août 2017 à Saint Pierreville

Mathieu Non classé

Ardelaine 8 aoûtFermez les yeux… Écoutez les bruits de pas remontant un sentier le long des moutons. Sympa non ? Bienvenue chez Ardelaine et sa musique d’attente téléphonique. On est dans le bain ! Ils étaient 7 en 1975, ils sont plus de soixante aujourd’hui, organisés en coopérative ouvrière. Du bestiau au tricot, ils assurent toutes les phases de leur filière bio de laine : tonte, cardage, transformation en matelas, couettes, oreillers ou vêtements. Et pelotes, bien évidemment. Même les “restes” finissent en feutre de paillage. Tendance 0 déchet. Ardelaine, c’est aussi une rencontre entre culturel et culinaire. Acharnés du développement local, les coopérateurs développent à tout crin l’accueil. Tendance éducation populaire. On trouve sur place musée et librairie thématique : géographie, patrimoine, textile, écologie, économie sociale, avec même un rayon jeunesse. D’ateliers-découvertes en Fêtes de la laine ou de la tonte, il est possible de découvrir les nombreuses facettes de leurs activités solidaires, le tout ponctué par des concerts réguliers. À savourer autour des petits plats bio‑locaux du restaurant.

Des éleveurs aux clients, personne n’est exclu

“Ardelaine, une entreprise du réseau REPAS, montre vraiment que toutes les transitions sont possibles. Économique avec le statut de SCOP, organisationnelle avec beaucoup de polyvalence et décloisonnements, environnementale puisqu’on a toujours eu des process respectueux de l’environnement, énergétique avec une turbine et le projet de réaliser un toit solaire une chaudière bois. Tout cumulé, nous en arrivons à une transition globale. Des éleveurs aux clients, personne n’est exclu. Nous ramenons de l’équité dans la filière économique en achetant localement la matière première plus chère. Tous les salaires sont égaux. Nous résistons ainsi à la destruction de la filière textile française. Nous travaillons avec nos partenaires à la mise en place d’une laverie pour toutes les laines du Massif Central. Et pour ma Transition à moi… Oh làààà, ça date ! (Rires). Je suis initialement orthophoniste. Et toute l’aventure Ardelaine, c’est mon chemin de vie depuis 47 ans !”

Béatrice, cofondatrice d’Ardelaine

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2017, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence.

Ardelaine accueillera l’AlterTour les 7 et 8 août 2017 à Saint Pierreville (Ardèche). Pour plus d’infos consultez le programme