Journée du 8 juillet : Accueil des participant-e-s à la Maison de l’Économie Sociale et Solidaire à Ramonville

Mathieu Édition 2017, Économie, Énergie, Occitanie

2017-07-08_0001DSC006101er jour de l’AlterTour 2017 ! Le rendez-vous est donné à la Maison de l’Économie Solidaire (MES) à Ramonville. Les arrivées des participant·e·s s’échelonnent depuis 9h, mais la plupart arrive vers midi ou dans l’après-midi. Plusieurs personnes sont à pied d’œuvre depuis la veille : rangement du camion et du minibus, courses, répartition du matériel, marquage, cuisine, etc.

Nous sommes accueillies par Elsa qui nous fait les premières présentations avec le fonctionnement de l’AlterTour : répartition des tâches, rangement des véhicules, vérification des inscriptions, essayage et récupération des t-shirts… Nous serons les prochaines à expliquer le fonctionnement aux futur·e·s arrivant·e·s.

La Dépêche du Midi est de passage, interviewe Mathieu et prend une photo de groupe pour un futur article.

Le déjeuner terminé, nous nous familiarisons avec le rangement du camion : excellent casse-tête pour arriver à tout rentrer de façon logique, tout en gardant une accessibilité relative aux différentes denrées et ustensiles.

L’après-midi est consacrée à la présentation de 3 projets :

  • la MES est rebaptisée « Collectif la Maison » depuis le renouvellement des associations et structures hébergées, à titre gratuit pour le moment, par la Mairie.
  • Roule Ma Frite avait pour objectif de départ de promouvoir la (bi)carburation à l’huile alimentaire usagée. La législation n’autorisant pas ce type de pratique, l’association continue de récupérer des huiles alimentaires usagées pour chauffer la maison (dispositif à finir de mettre au point). Le reste des huiles est envoyé en Espagne, qui autorise leur utilisation en tant que carburant. Par ailleurs, l’association propose un garage associatif/participatif avec la volonté d’apprendre aux gens à entretenir leurs véhicules avant de réparer.
  • PicOJoule existe depuis environ 1 an et demi. Une dizaine de personnes s’investit bénévolement pour réaliser un bloc sanitaire de camping alimenté par du biogaz produit par méthanisation de déchets organiques. Le bloc sanitaire, encore au stade expérimental, est fait majoritairement à partir de matériaux de récupération. L’opération du jour consistait à faire un apport de bactéries permettant d’activer la réaction de méthanisation, notamment celles contenues naturellement dans les bouses de vaches. Une réflexion est en cours sur les possibilités d’utiliser les litières de toilettes sèches pour la production de biogaz. Le projet suscite beaucoup de questions techniques. Nous finissons par une démonstration du processus.

Nous enchaînons ensuite avec une présentation du projet de Cloé, Émilie et Louise, « aînées » aux Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France, qui intègre, notamment, leur participation à l’AlterTour.

Nous finissons ces temps d’échanges par un tour de présentation collective de l’AlterTour et du fonctionnement, et des participant·e·s avec une météo de l’humeur de chacun·e.

Le repas est précédé de la suite du rangement du matériel, la préparation des vélos., et du briefing du lendemain. On essaie de ne pas traîner : ce soir nous allons à l’étape de Castanet-Tolosan du festival Convivencia !

Marina