Altercampagne ? Mais kèskecé ?

Si aujourd’hui beaucoup connaissent l’AlterTour, peu savent que cette manifestation s’organise sous l’égide d’AlterCampagne.

En 2004 se déroule la première Journée Internationale d’Opposition Collective aux OGM agricoles (JIGMOD : Joint International GMOpposition Day). La forte montée en puissance de cette manifestation internationale annuelle nécessite la création d’une structure capable de fédérer les presque 1000 organisations partenaires au travers de 56 pays : AlterCampagne est née et bien née !!!

Le dopage généralisé.

AlterCampagne ne s’arrête pas là en se penchant sur la thématique du dopage.

Le dopage est un accroissement artificiel des performances aux conséquences systématiquement minimisées, voire sciemment oubliées, et pourtant si graves.

Le dopage dans le sport, tout le monde connaît. Mais ce concept de dopage peut-il être appliqué à d’autres domaines de la société ? Oui ! À presque tous même :

  • Les subprimes ? Dopage financier qui a artificiellement maintenu une économie déjà moribonde. Conséquence ? La crise mondiale de 2008 que maintenant tout le monde subit cycliquement. Enfin, surtout les pauvres…
  • Les pesticides et autres engrais de synthèse ? Dopage agricole provoquant un effondrement de la biodiversité, polluant nos rivières, nos campagnes, notre alimentation,…
  • Le nucléaire ? Dopage énergétique producteur de déchets dont on ne sait que faire et fournisseur d’une énergie destinée à alimenter le dogme d’une croissance infinie destructrice d’un monde fini.
  • La publicité ? Dopage commercial pour nous faire croire que le bonheur est dans « l’Avoir » plutôt que « l’Être ». Une logique consommatrice exacerbée de matières premières, génératrice de déchets, …
  • Le pétrole ? Dopant du transport, cette énergie « facile » permet de faire faire plusieurs milliers de kilomètres cumulés à un yaourt à la fraise avant d’arriver en pot dans nos étals. Avec les conséquences que l’on sait maintenant…

Vive l’AlterTour !

Alors plutôt que de déprimer, Altercampagne imagine relier des alternatives à ce dopage sociétal généralisé. Histoire de les mettre sous les feux de la rampe, de montrer qu’autre chose est possible. Cerise bio sur un gâteau équitable, ces alternatives seront reliées à vélo, afin de s’extraire au maximum du « Tout pétrole » : en 2008, l’AlterTour est né… et bien né aussi !

Collège solidaire, autogestion et consensus.

AlterCampagne fonctionne en autogestion. Chaque participant à l’AlterTour peut prendre part aux décisions tout au long de l’année à l’occasion des réunions plénières mensuelles de préparation de l’AlterTour. Ces décisions sont prises de manière consensuelle. L’association n’a ni président.e, ni secrétaire mais un Collège Solidaire (CS) dépourvu de toute hiérarchie. Ses membres sont désigné.e.s à l’occasion de l’Assemblée Générale annuelle. Ils et elles gèrent collectivement les comptes et l’administration de l’association. Les voici :

albertobaptistebrunocolineflorencefrancoisisabellejuliejuliettekeltoumphilippevalerievincentyome

A venir…

Vous souhaitez adhérer à l’association ? Téléchargez ici le bulletin d’adhésion.

Vous pouvez également consulter les statuts et la parution au journal officiel.