La Bergerie de Villarceaux, pionnière de l’agroécologie

Philippe Agriculture, Édition 2018, Environnement, Île-de-France

Les 19 et 20 juillet à Chaussy (95).

Depuis 1995 la Bergerie de Villarceaux accueille l’une des plus vastes expériences de transition agréocologique de France. Propriétaire des lieux, la Fondation pour le Progrès de l’Homme a lancé ce prototype de transition agricole afin de dénoncer les incohérences de la politique européenne en la matière. Elle a mis à disposition son domaine de 400 ha qui compte parmi les terres les plus fertiles du pays. Depuis 2006, ce projet s’organise en 3 parties : la ferme, un éco-centre accueillant du public (stage, restaurant, gîtes) et une coopérative de consommateurs qui écoule les produits du domaine.

D’une monoculture céréalière intensive, la ferme est passée à des activités très diversifiées pour tendre vers une filière intégrée et se passer ainsi le plus possible de fournisseurs extérieurs. Aujourd’hui, 15 personnes travaillent sur le site situé dans le parc naturel régional du Vexin français, à 70 km au nord-ouest de Paris.

“Je travaille à l’écocentre de la Bergerie de Villarceaux en tant qu’animatrice. J’accompagne les projets agricoles vers des pratiques plus écologiques. Avec ce terme « Œcocentre » – Œconomie peut se traduire comme « la bonne gestion des ressources »-, nous soulignons notre attachement à gérer écologiquement toutes les ressources naturelles au sein de l’Œcocentre de la Bergerie : déchets, alimentations, énergie, etc…”

Héloïse, animatrice à l’Oecocentre

La Bergerie de Villarceaux accueillera l’AlterTour les 19 et 20 juillet à Chaussy (95). Pour plus d’infos consultez le programme.