La maison Mimir, centre socio-culturel autogéré

Virginie Grand Est, Social, Édition 2018, Culture

4La Maison Mimir accueillera l’AlterTour le 23 août à Strasbourg (67).

La Maison Mimir est un espace social, culturel et artistique autogéré strasbourgeois. Rien que ça ! Ici cohabitent le Barakawa qui sert du café torréfié et le Bœuf-Bouffe, des cuisiniers servent des repas à base d’aliments de récupération, accompagnés par des musiciens. Son service de bagagerie gratuit et anonyme pour sans abris illustre parfaitement son rôle social. Sans oublier l’espace artistique, en chantier, pour créer une salle de musique.  Qui dit mieux ?

Ici, de nombreux projets très différents s’y développent. Toute initiative individuelle ou collective est bienvenue, tant qu’elle est en adéquation avec la charte : liberté et autonomie, accueil, hospitalité et convivialité, respect de soi, de l’autre et de l’environnement, non-discrimination, non-violence, éducation populaire, prise de décision collective au consensus, prix libre.

“La maison Mimir est un lieu de tous les possibles, c’est un tremplin, mais aussi un espace de transition. Nous sommes politiques car nous créons du “vivre ensemble” : nous organisons des événements de soutien à des
 luttes, comme celle contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg, nous pratiquons la récupération, le “Do it yourself”, et nous réfléchissons aux questions de gouvernance horizontale.

Tout commence en 2010, en tant que squat, qui sera légalisé en 2013 par bail emphytéotique de 30 ans.  « Dès le départ, il y avait la volonté de passer par l’illégalité pour faire naître
 ce projet, sans hiérarchie et en toute indépendance. Par cette démarche, la maison Mimira un historique de questionnement sur toutes les formes de pouvoir : la force, la parole, la présence, l’information, l’ancienneté ou encore la méritocratie. Nous sommes un laboratoire social. »

Eugénie et Ophélie, bénévoles

La Maison Mimir accueillera l’AlterTour le 23 août à Katzenthal (68). Pour plus d’infos consultez le programme.