Comment un festival protège d’une autoroute

Julie Édition 2018, Culture, Grand Est, Environnement, Lutte

Le festival des Bishnoi et le collectif GCO Non-Merci accueilleront l’AlterTour le 24 et 25 août à Kolbsheim (67).

Le « festival des Bishnoi » ?  avec ce nom inspiré par un peuple d’Inde très engagé dans protection de la nature, le festival lance sa 3e édition. L’an dernier il a accueilli plus de 2500 personnes. L’événement a été créé pour protéger un espace naturel exceptionnel menacé par le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Ce projet autoroutier détruirait également des terres agricoles parmi les plus fertiles d’Europe, et de plus de 10 hectares de forêt.

Avec ce festival, l’idée était que le site devienne une ZAD. Et ça marche ! « On a construit des cabanes et une roulotte. Quelques personnes ont passé l’hiver sur le site, avec le soutien matériel et humain des habitants voisins. »

La réserve du Bishnoi fait partie du collectif GCO Non Merci, qui depuis plus de 10 ans, rassemble élus, citoyens, associations et agriculteurs. « On travaille beaucoup avec les autres associations. Quand Vinci est venu pour deboiser le 20 septembre, on a réussi à les bloquer, et ce, sans violence. Après avoir retenu sa publication, l’Etat a décidé de s’asseoir sur l’avis négatif du Conseil National sur la Protection de la Nature. En Alsace, on n’a pas l’habitude de s’opposer, mais là on a un tel sentiment d’injustice…les gens viennent s’engager. »  Aux arbres citoyens !

Rendez-vous le 24 et 25 août à Kolbsheim (67). Pour plus d’infos consultez le programme.