Au CEDRE, des migrants s’engagent à être solidaires, comme les autres citoyens.

Aurélie Édition 2018, Île-de-France, Social

L’AlterTour rencontrera les migrants accueillis au Cedre (Centre d’Entraide pour les Demandeurs d’asile et Réfugiés) le 25 juillet à Paris.

Le Cedre c’est un lieu ouvert en journée ou les personnes peuvent trouver une aide administrative, juridique et sociale, un accueil de jour pour se poser à l’abri, des activités socio-culturelles, des actions de groupe pour combattre et dénoncer les injustices (rencontre avec des députés, analyse règlement Dublin, ciné-débat…  Aurélie, directrice du centre, raconte.

Retrouver la chaleur d’une famille
Un lieu où toutes les personnes exilées, quelque que soit leur situation puissent trouver un accueil digne et chaleureux. Ou quelqu’un prend le temps de les écouter et de répondre à leurs questions. Face à la violence que leur fait subir l’administration, à la souffrance d’être loin de chez soin, à la dureté d’une vie précaire, il faut des lieux qui deviennent des chez soi, des personnes qui deviennent des familles. Le Cedre est un de ces lieux pour beaucoup.
S’engager à être solidaires, au même titre que les autres citoyens.
Sans doute aussi parce que c’est un lieu où ils peuvent s’engager à être solidaires, au même titre que les autres citoyens. En étant bénévoles, ils font tourner la maison, mettent en place des projets, prennent des responsabilités. 50% des bénévoles du Cedre ont une expérience récente de migration.
Relever le défi du vivre ensemble
Du vivre ensemble qui n’est pas qu’un joli mot à la mode, mais qui se vit concrètement, avec les difficultés que cela peut soulever. Mais on se pose les questions ensemble, on confronte nos avis et points de vue. On expérimente que c’est exigeant mais possible !
Le Cedre met un point d’honneur à leur donner la parole :

L’AlterTour rencontrera les migrants accueillis au CEDRE le 25 juillet à Paris. Pour plus d’infos consultez le programme.