La Pâture Es Chênes le 24 juillet à Henon

Mathieu Agriculture, Bretagne, Édition 2016

2016-07-24-Pature-es-chenesC’était un bout de terre, tout ce qu’il y a de plus ordinaire. 4000 mètres carrés laissés à l’abandon au bord d’une petite route. C’est devenu un incroyable jardin d’abondance qui fait vivre un couple et ses trois enfants. Une famille en transition depuis cinq ou six ans. D’abord, ils quittent la ville, leur appartement et leurs boulots bien payés. Il était chef d’entreprise, elle créait des sites Internet. Sylvaine et Grégory se mettent en chemin. Portugal, Espagne, ils croisent des adeptes de la permaculture. De retour en Bretagne, ils investissent la Pâture aux Chênes, Pâture Es Chênes en vieux français. Au bord de cette petite route, sur ce lopin familial, ils fondent un lieu d’expérimentation de l’abondance vivrière et y développent l’art de tirer le meilleur de la terre, en travaillant avec elle plutôt que contre elle. Pour assurer leur autosuffisance financière, ils proposent des visites guidées, des formations sur le « jardinage sol-vivant », des ateliers pédagogiques pour les enfants, etc. Les demandes affluent et ce n’est qu’un début !

« Les tensions autour de la terre nourricière sont encrées en nous. »

« L’idée, c’est de pouvoir montrer que même à partir d’un désert on peut créer une oasis. De montrer à tout le monde que toute la terre est bonne et nourricière. C’est en ça qu’on se rapproche d’une réflexion en permaculture. Bien vivre, c’est avoir accès à une nourriture saine et pas chère. On soutient les Incroyables Comestibles de Saint-Brieuc avec des dons de semences, de plants et par le partage des savoirs. Si chacun se rendait compte que sur la moindre petite parcelle de terre près de sa maison, il pouvait produire en abondance, la dimension de lutte pour l’accès à la nourriture ou au territoire pourrait disparaître. Et il en résulterait chez chacun une plus grande ouverture d’esprit. Les tensions autour de la terre nourricière sont vraiment ancrées en nous. Et pourtant, l’abondance est là, sous nos pieds ! Apprenons à cultiver cette richesse que la terre nous donne et il y aura moins de conflits entre nous. »

Sylvaine et Grégory, créateurs du jardin pédagogique et maraîchers de La Pâture es Chênes

Extrait du Recueil des Alternatives de l’AlterTour 2016, disponible dans le numéro de juin de la Revue Silence.

La Pâture Es Chênes accueillera l’Échappée Belle de l’AlterTour le 24 juillet 2016 à Henon. Détail de l’étape : ici