Jeudi 13 juillet : 1er jour de l’Echappée belle espagnole à Girona – Barrio de Santa Eugènia

Dominique Echappée Belle

« No hay casualidad sino que es la causalidad » dixit Engracia et les autres.

Nous nous inscrivîmes à 10 et par un prompt désistement, nous nous vîmes 6 et puis 5 du fait de l’attaque traîtresse d’une vulgaire bactérie, en arrivant à bon port, à Gérone.

Bruno, Alain, Frédéric, Vincent et Dominique arrivent donc en ordre dispersé à l’Ateneu Eugenienc au Barrio de Santa Eugènia, quartier populaire de Gérone.Le transport de nos bécanes s’est déroulé avec facilité de Portbou à Gérone grâce aux trains régionaux catalans. Chacun a travaillé le style et la fonctionnalité de ses équipements, le plus eb 1remarqué étant la remorque low tech d’Alain (encore assimilée à un SS20, un chauffe-eau, une glacière pour pastis, un suppositoire carré, …) flanquée de son drapeau français. Elle suscitera nombre de regards interrogatifs et/ou admiratifs et elle nous procurera tout au long du parcours, un surplus de confort : du beurre sur le pain, du chocolat qui se tient, des chaises et une table pliantes, … Frédéric, lui mettra à disposition du groupe ses superpouvoirs de mécano et de secouriste ainsi que de guide en alternance avec Vincent .

On est accueilli à l’Ateneu, lieu de notre hébergement. Et quel accueil ! De grands panneaux ont été confectionnés à notre attention. Ramon, Guilhem et Valentina (cyclistes chevronné.es), Paco, …. nous souhaitent au fur et à mesure la bienvenue ainsi que Iza, Ana, Engracia (de la PAH Gironès), Nuria (d’Ecologistas en accion) qui, bonnes bilingues, faciliteront la communications entre les francophones de l’Echappée belle et les intervenants catalans.

Photo : Twitter @PAHGirones . 15 juil.

Première mission : assurer l’approvisionnement du groupe à la coopérative.

Paco, coordinateur de la campagne Les elèctriques ens roben : què fas aqui parat ?, apprend son premier mot d’espagnol à Alain : canallas. Il dénonce les politiciens/los canallas, qui au sortir de leur carrière en politique, ressurgissent en tête de gondole des sociétés d’électricité et autres. Il mentionne l’existence de beaucoup de corruption en politique et dans la justice. Depuis le mois de février, les factures d’électricité des habitants du quartier ont fortement augmenté. Les voisins se sont réunis pour lutter contre les prix explosés.

Et ils l’ont même fait en musique et en performance :  https://vimeo.com/213861888 https://vimeo.com/user62127940

Premier dîner entre nous dans l’Ateneu au son du cours de zumba. Ca dégouline pas mal sous les maillots de corps ; les sourires sont larges.
eb 2eb 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Twitter @PAHGirones . 13 juil.

Dominique