Super accueil à Beauvais pour la convergence AlterTour / Tour Alternatiba !

Mathieu Édition 2018, Consommation, Hauts-de-France, Social

Ce matin debout 6h00, direction Beauvais ! Nous suivons une route bien sinueuse, entre bocages, champs de culture à l’horizon, éoliennes et vaches. Et puis, amusés, nous vivons à contre-courant la route du tour de France.

Petite pause bien méritée à Crevecoeur-le-Grand sous les explications de Clémence : cette ville a accueilli François Ier au château situé au cœur du centre-bourg et le mariage de Joséphine Backer. Nous retrouvons ici même un membre de l’association BeauVélo. Nous faisons route ensemble jusque Beauvais. Sur la route, à partir de là, quelques cyclistes nous rejoignent pour finir à Beauvais avec une vélorution autour du plan d’eau du Canada, organisé par Beauvais en Transition pour l’AlterTour et Tour Alternatiba. En effet, c’est à Beauvais puis à Bure dans quelques jours que nous croisons la route du Tour Alternatiba.

L’après-midi se déroule en 3 ateliers : Les ateliers de la Bergerette, BeauVélo et les composts collectifs.

LES ATELIERS DE LA BERGERETTE

BEAUVELOS

LES COMPOSTS COLLECTIFS

« le jardin contient autant de merveille que le bout du monde »

Michelle et Axelle nous conduisent dans les quartiers de Beauvais pour découvrir les composts collectifs et participatifs mis en place par l’association Collembole et Cie. L’idée ; créer un composts au cœur des quartiers, pour tous. Chaque compost est suivi et géré par un animateur, et au fur et à mesure, l’animateur se doit de laisser sa place aux habitants et réaliser des temps de jardinage, permettant d’utiliser le compost crée. Une fois par semaine, l’animateur est présent pour discuter, échanger et réaliser des ateliers de jardinages avec les habitants. Il est souvent plus facile de mobiliser les enfants sur ce genre d’activité.

Beaucoup de partenariat sont mis en place pour créer et/ou entretenir ces lieux. Les aménagements des compostières, jardins, récupération d’eau de pluie… ont été crée par Emmaüs, Rosalie, le Tchô Café (associations pour les enfants de quartiers) et animateurs de Collembole. Des subventions de l’état, de la région et du département couvrent les frais de matériaux et de temps (rémunération des animateurs).

L’association Collembole et Cie comptent aujourd’hui 7 compostières sur l’ensemble du Beauvaisis, avec ou non des jardins collectifs.

Pour mettre en place un compost et par la suite un jardin collectif, il est important de prendre le temps et faire avec les habitants pour qu’ils s’investissent. Il est d’autant plus intéressant lorsque la demande d’aménagement de compostières ou de jardins est concrétisée par les habitants.

En plus, site web de l’association : http://collembole.fr/ et lecture : Les jardins collectifs de Paris de Thierry Delahaye

En soirée, nous avons pu assister à une conférence sur l’action de lutte non-violente par l’ANCV-COP 21. Il s’agit d’un mouvement populaire non-violent contre toutes les formes d’injustice envers le climat. Il opère des luttes non-violente pour faire pression sur les structures qui nous aveugle.

Nous avons pu décrypter ensemble l’organisons d’une manifestation pour nettoyer les banques les plus sales (évasion fiscale, porteur de projet gaz de schiste, projet minier géant…) ; quelles sont les temps ou actions à mettre en place avant/après toutes luttes ? (briefing, débriefing, repérage…), quelles rôles partager ? (anges-gardiens, serpilleurs, évacuateurs, sirènes et porte voix, communicants presse, police…).

Nous avons aussi été éclairé sur les aspects juridiques. Que faire en cas d’arrestation pour contrôle d’identité ? Comment réagir lors d’une mise en garde à vue ou procès ? (décliner toujours son identité, répondre ensuite par « Je n’ai rien à déclarer », demander toujours un avocat commis d’office lorsqu’il est proposé, refuser la comparution immédiate…). Il faut savoir aussi que le refus des prises d’empreinte ou d’ADN sont considéré comme un délit.

ANCV-COP 21 organise le 6 septembre 2018 une lutte ménage de la société générale à l’échelle national (contre un projet de gaz de schiste porté par cet banque). Renseigne toi auprès de ton ANCV-COP 21 locale ou sur https://anv-cop21.org/strategie-de-non-violence/ pour y participer.

La journée s’est terminée par une soirée Pizza-folk. Un pizzaiolo du coin, nous a concocter des pizzas pour tous les goûts grâce à son four à pizza ambulant. « Quart d’heure picard » nous a fait danser et chantonner du folk jusque bien tard dans la nuit.

Une journée bien chargée, riche de rencontres, de partages, de connaissances, de départs et d’arrivées, ces journées comme on les aime à l’AlterTour.

Blandine