L’étape touloise de l’AlterTour

Mathieu Agriculture, Édition 2018, Grand Est, Revue de presse

Rien n’arrête ces cyclistes d’un autre genre engagés dans l’AlterTour ! Soit six semaines d’un parcours de 850 km à la découverte des bonnes idées locales qui font avancer la société via, entre autres, la solidarité.

Jean-Pierre est de ceux-ci. Hier après-midi, il goûtait un repos mérité dans un hamac tendu à l’arrière de la ferme les Grands Jardins, à Moutrot. Ceci aux termes d’une étape de 27 km parcourue depuis Sauvigny, en Meuse, aux côtés de 37 autres participants.

C’est le 4e  AlterTour de ce sexagénaire de l’Oise qui bosse dans l’environnement. Avec sa femme et son petit-fils de 8 ans, ils se sont glissés dans le « peloton » durant cinq jours, en s’acquittant au passage d’une petite participation calculée selon leurs revenus. De l’argent pour couvrir les frais de bouche, le carburant des deux camions qui accompagnent les cyclistes, etc.

Les rôles sont définis

Jean-Pierre est assidu à ce rendez-vous car il aime la vie au sein d’une collectivité qui s’autogère. Les rôles sont définis chaque jour, hier il était par exemple « le maître du temps » à gérer le timing du groupe. Et puis il aime faire des rencontres et aussi (et surtout) découvrir des initiatives qui feront bouger les lignes de la société de demain.

A Moutrot, après la visite de la ferme de Didier Mouchette et une promenade passée à ramasser des déchets, l’homme a tout appris du rôle de l’association Terre de Liens qui soutient les agriculteurs grâce à de l’épargne citoyenne. Idem, lors des précédentes éditions, Jean-Pierre s’est familiarisé avec la construction en paille, le maraîchage en permaculture, les éoliennes citoyennes… Dans sa campagne de l’Oise, il vit déjà en habitat partagé et est autonome en eau et en énergie.

Le sexagénaire avale donc les kilomètres donc aux côtés d’enfants, comme de moins jeunes au sein d’un groupe mouvant où les cyclistes passent quelques jours seulement ensemble. La moyenne d’âge est d’« environ 35 ans », selon Marine, qui a tout planifié sur ce tronçon de 120 km qui comprend l’étape de Moutrot. Après cinq ans de participation, elle est passée du côté des organisateurs et… tout roule pour le moment ! Ce mercredi, changement de décor : le groupe est attendu dans le quartier des Trois-Maisons à Nancy.

S.M., Est Républicain, le 08/08/2018