Le village de La Vergne

AlterTour Edition 2019, Pays de la Loire

L’AlterTour entre en Vendée

Aujourd’hui, direction le village de La Vergne, à La Roche-sur-Yon. Une étape de 60 km nous attend. Motivés et requinqués par la journée d’hier au Jardin de la Bardonnière, les altercyclistes sont en avance et le départ se fait dans la bonne humeur. Un thème sur les légumes est lancé pour les flèches sur la route.

En cadence, on alterne départementales en plein cagnard et zones ombragées ; ouf il y a encore des arbres ! On a de la chance, aujourd’hui les lieux de pause sont de véritables oasis avec un supplément cacahuètes plus qu’apprécié. A midi, installation imprévue de la shlack-line à Chapelle-Palluau, pour petits et moins jeunes. Encore un fil à Fabien ! Comme d’hab’ on se régale et repart sous 36 degrés. Bonjour la Vendée, Mesdames, Messieurs bienvenue en département vigilance rouge sécheresse.

Les kilomètres, ça forge les amitiés.

A la pause, le groupe est enjoué :

Ivan : – La gendarmerie est venue nous voir…Une ado de 15 ans a fugué et son amoureux la recherche. Il a précisé qu’elle était très belle.

Herbert  (psychologue de métier, sur le ton d’une demi blague): Si elle a fuit, c’est que chez elle ça va pas tant que ça. Je propose que si on la croise, on l’invite à nous rejoindre, qu’elle sente tout ce cocon de bienveillance.

Ivan : t’as raison, souvent mauvais chien veut dire mauvais maitre ! Qu’on invite les parents aussi !

(Rire général et approbation de la plupart du groupe.)

« Caresser les pommes »

La team du minibus s’agrandit et deux altercyclistes tracent en solo jusqu’au Village de la Vergne en empruntant les voix VTT en fin de parcours. Double effet canicule garanti. La différence se fait aussi sentir entre la voie verte et les quelques kilomètres dans le centre de la Roche sur Yon. En plus, la vélorution attend 10 longues minutes, car un fumeur doit s’alimenter en nicotine ! Ah la solidarité…

Le groupe est enfin réunit, sain, sauf et cramé. On monte les tentes dans un beau verger fraîchement moissonné, ce qui menace gentiment les dessous des matelas et les pneus. Laurence et Christophe nous accueillent :« On ne cueille pas les pommes dans les arbres, mais celles tombées par terre pas de problème ». « Oh on peut les caresser un peu violemment, ça fait pas de mal ! » (Merci Bruno pour ce conseil gentleman)

Le village de la Vergne, un projet aux multiples facettes

Au milieu des allées et venues aux douches bien méritées, la visite de ces 25 hectares commence.

Ce que nous avons retenu : c’est une exploitation maraîchère qui accueille plusieurs projets sur court, moyen et long terme. Un tiers-lieux, un poulailler ( 1200 poules pour 1,5 hectare, oui oui!), coworking entre artisans coutures et bois, des chantiers un peu partout – serre, récoltes, aménagement du parking, tente mauritanienne…- avec des paysans accompagnés pour monter et développer leurs exploitations.

Délicieuse soirée

Propres et rincés, le repas commence avec une flopée de nouveaux arrivés et se prolonge avec un « dessert petit point culturel » sur la Vendée, suivi d’improvisations de poèmes et de chansons. Un vrai régal qui serre le coeur de ceux qui partent et de ceux qui restent.

Entre temps la nuit est tombée, et le ciel est allumé. Malgré le bruit de l’autoroute en toile de fond, les moins fatigués découvrent le bonheur des constellations avec notre conteuse favorite, Frédérique.

On en oublierait presque le temps qui passe et le travail en plein soleil qui nous attend demain sur les différents chantiers participatifs. Journée de repos Made in A L T E R T O U R !

Estelle & Coline

Photo © Cléa Mosaïque – www.cleamosaique.com