Des rêves dans les Mauges

Sigolène Culture, Centre-Val de Loire, Habitat

Au moment où j’écris ces lignes, je suis installé sous l’ombre relaxante des arbres du Rêve d’Evre dans la commune de Beaupréau, un léger vent vient me rafraichir et j’entends l’écoulement du ruisseau situé à quelques mètres, dans ce lieu au charme bucolique.

Au même instant, les cyclistes de l’AlterTour qui le souhaitent participent à quatre ateliers différents : visite de cet espace de vie, balade botanique, peinture de locaux et un atelier Repair Café. D’autres, moins nombreux, en profitent pour se reposer après un trajet vallonné sous une forte chaleur.

Mais avant cela, revenons au début de la journée.

Radio-réveil

Pour adoucir le choc du réveil qui fut ce jour-ci à 6h, les participants qui avaient en charge le réveil du groupe ont décidé de réaliser une parodie d’émission radiophonique, évidemment centrée sur la vie du groupe. Puis ce qui est désormais une routine : démontage des tentes, rangement des sacs, petit déjeuner… tout en chantonnant pour certains les chansons de la « Chorale à la con » qui nous avait présenté un spectacle la veille au Lénine Café de Chalonnes-sur-Loire.

Un pas de côté en Vendée

La région des Mauges, située dans le sud du Maine-et-Loire mais en Vendée historique peut être définie géographiquement par une succession de collines, de vignes et de bocages. Vincent, de l’association « Un pas de côté » nous présente un contexte social local particulier (raconté dans la bande dessinée « Les Mauvaises Gens » d’Etienne Davodeau), où la vie associative est extrêmement dynamique. Cette association née officiellement il y a dix-huit avait pour objectif à l’origine la préparation d’une tournée et d’un spectacle de cirque et a depuis fortement diversifié ses actions. En effet, des événements sont proposés toute l’année, souvent en lien avec la culture ou l’écologie, des chantiers internationaux sont organisés… Enfin, clou de l’agenda, un festival appelé « Sans transition ? » aura lieu du 9 au 11 août sur le thème de l’effondrement.

Le Rêve d’Evre

En ce qui concerne Le Rêve d’Evre, il s’agit d’une ancienne minoterie à laquelle une famille a décidé de redonner vie dans l’objectif à long-terme d’atteindre au maximum l’autonomie alimentaire et énergétique. Ce n’est pas encore le cas car le projet est récent, mais le potager est démarré, un couple a rejoint l’aventure et un espace de co-working est prévu à l’avenir dans la minoterie. Après les ateliers, les cyclistes ont terminé la journée par un repas avec la présence d’habitants des environs et plusieurs concerts.