BAD Project (Balbuzards À Défendre)

Samy Edition 2020, Centre-Val de Loire, Environnement, Lutte

Quand déviation routière rime avec déviance politique

Des bulldozers contre des balbuzards. La lutte semblait plus qu’inégale. Lorsque les funestes engins rappliquent au petit matin, le 11 septembre 2019, sur le terrain de chasse du majestueux rapace, ce sont cinq hectares de forêt qui se retrouvent à terre. Objectif : construire une déviation censée désengorger le pont de Jargeau. Un projet ruineux (94 millions d’euros) et irresponsable répondent les « zadistes » du collectif Le Village de la Loire, qui occupent régulièrement les lieux depuis début août. Car cet espace ligérien, en amont d’Orléans, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite une exceptionnelle biodiversité (Natura 2000, Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique) qu’aucune mesure de compensation ne peut sauvegarder. Mais les « villageois » n’ont pas abdiqué. Après le camp autogéré de l’été dernier, qui avait organisé la première assemblée des peuples de Loire, ils veulent construire une dynamique à long terme pour protéger le fleuve de la source à l’estuaire.

La lutte s’ancre dans le temps

Dépêchons-nous de prendre le temps de déconstruire le monde de la déviation et du pont sur la Loire, d’écrire des futurs désirables, organiquement. Le temps est un élément naturel, il s’étire en été et se contracte en hiver. Lire le temps mobilise les cinq sens, nécessite d’écouter, de sentir et de regarder. Qui voit la première jonquille annonce le retour du printemps. De nouvelles expressions naissent : « se coucher avec les belles de nuit », « s’éveiller avec les liserons ». On prend le temps car la nature prend son temps. Pas d’(in)exactitude, pas de rentabilité. Le temps ne se mesure plus à l’aune du travail. Si j’observe attentivement, si j’écoute longuement, alors j’appréhende le moment dans lequel je suis. À chaque latitude un temps différent et un apprentissage nécessaire. Les cycles se succèdent. Nous célébrons leur début et leur fin. Une fin marque le début d’autre chose et n’est pas toujours triste. Un deuil est aussi une fête. Il est urgent de lutter. Il est urgent de prendre le temps. Reprenons le temps. 

Samy A

L’AlterTour rencontrera le Collectif du Village de la Loire le 9 août à Mardié (45). Retrouvez toutes les informations sur le programme de l’AlterTour.