Cinécyclo : un cinéma à vélo

Jonas Bourgogne-Franche-Comté, Culture, Énergie, Vélo

Dans un champ en face de chez Anna et Stéphane, nos accueillants en ce vendredi 31 juillet, tout est installé pour une projection de Cinécyclo, un cinéma itinérant à vélo. La nuit tombe, un grand tracteur tient une bâche tendue, une buvette est montée, les cyclo-spectateur·rices arrivent et il ne manque plus que le projecteur. Mais dans le ciel, les orages grondent. Au loin, on voit déjà les éclairs, le vent redouble d’intensité et les premières gouttes arrivent. Vite, il faut s’abriter sous la grange et tout réinstaller pour que l’association puisse nous présenter son projet à l’abri des averses.

Un projet de partage, de solidarité, de créativité et d’innovation

Cinécyclo est né de “l’association de deux éléments essentiels à toute vie humaine : le bonheur et le partage” relate Vincent Hanrion, le fondateur du projet. En 2015, il s’entoure d’un collectif de personnes rassemblées autour de mêmes valeurs : le partage, la solidarité, la créativité et l’innovation. Du 15 novembre 2015 au 1er Juin 2016 se tient le Cinécyclo Tour du Sénégal, une aventure sportive et solidaire de 3 000 km en vélo avec plus de 110 projections autour du pays.  De nombreux bénévoles font ensuite vivre et grandir le projet et l’association commence également à développer son propre dispositif avec un kit de projection davantage adapté à ses besoins et à la dimension nomade de son action. 
Le dispositif permet d’organiser des séances cinéma alimentées par l’énergie fournie par le·la cycliste. Il peut se déployer n’importe où, et chacun.e est invité·e à pédaler durant la séance pour produire l’énergie nécessaire à la projection. 
Depuis sa création, l’association organise des projections partout en France, au Sénégal mais aussi en Equateur avec l’envie de recréer la magie d’une séance de cinéma traditionnelle.

Pédalons ensemble

Et alors que la pluie tombait furieusement sur le toit en tôle de la grange, les altercyclistes se relayaient pour pédaler sur place. Après une journée sur la route, c’est presque trop facile. Mais ça fonctionne : le projecteur prend vie et sur l’écran s’animent de plusieurs court-métrages particulièrement appréciés. Une soirée irréelle pour la fusion de ces deux tours à vélo militants.

Crédit photo : Cinécyclo