L’AlterTour se prépare : à la rencontre de nos accueillant·e·s !

Luca Edition 2021, AlterTour, WE de préparation

Fin mars a eu lieu un nouveau week-end de préparation !

Pour ce Temps fort de l’organisation, se sont retrouvé·e·s futur·e·s accueillant·e·s de l’AlterTour, préparateur·rices d’étapes et autres curieux.ses L’occasion de mettre des visages sur des noms et d’en savoir toujours plus sur le programme qui nous attend cet été ! 

Une entrée en matière du tonnerre

Un moment de flottement hors du temps : une main, un pied, un visage, un pied, une autre main, un autre visage. La consigne étant de les faire apparaître derrière son écran, le tout en musique ! La lamentation des oiseaux du “chien lune” (Traduction littérale du morceau écouté à ce moment-là : Birds Lament de Moondog).

Idéal pour se présenter ensuite aux un.es et aux autres en toute confiance et décontraction. On a presque regretté de ne pas avoir enregistré cette séquence pour vous la diffuser.

Qui va là ?

Un grand merci à toutes les personnes présentes ce weekend ! Ci-dessous, la liste et le lien vers le site de chacun.e des futur.e.s accueillant·e·s : 

Et pour quoi faire ? 

Ce temps nous a permis de faire un point efficace sur les chantiers en cours. Logistique, parcours, programme, communication et… charge mentale. Tous ces ateliers ont eu lieu sur deux demi-journées et ont permis de se mettre à jour sur les besoins de chacun·e. Ainsi que sur les points de vigilance et de préparation à aborder pour que le parcours de cet été soit une nouvelle démonstration réussie d’intelligence et de prise de décision collective.

L’atelier communication nous a permis de rappeler l’importance d’être relayés dans les différentes presses locales, et via les réseaux des alternatives rencontrés, l’objectif étant d’attirer des altercyclistes locaux.

Un atelier sur la charge mentale

La quoi ? La charge cognitive que représente l’organisation de toutes les tâches à effectuer dans un projet, qu’il s’agisse de la gestion d’un foyer ou d’une association. A la maison, ce travail permanent, invisible et épuisant repose en grande majorité sur les femmes. Heureusement, nos accueillant.e.s nous ont assuré que ce n’était pas vraiment le cas dans leurs projets, et certain.es nous ont partagé leurs bonnes pratiques pour une juste répartition non seulement des tâches, mais aussi de leur planification ! 

Nouveau rôle de dépositaire de l’égalité 

Le groupe de travail féminisme à l’AlterTour (qui prépare également une Échappée Belle sur ce même thème) a proposé à l’expérimentation un nouveau rôle à distribuer lors des différents rassemblements (en complément des rôles déjà existants d’observateur·rice des émotions, de gardien du temps, de gardien.ne du sujet et de scribe). Il s’agit d’observer les dynamiques de genre lors des prises de paroles. Alors selon vous, peut-il incarner un nouvel outil pour aider à la déconstruction des habitus issus du système patriarcal qui nous conditionnent malgré nous ? Ou bien est-ce un outil qui vient alourdir le temps de répartition des tâches, au sein d’une mécanique collective déjà bien huilée et égalitaire ? Chacun.e son avis. Néanmoins tout le monde a accepté de jouer le jeu. On en saura plus sur le compte rendu de cette expérimentation lors de la prochaine rencontre entre altercyclistes !

On pense fort à vous et on se motive pour organiser au mieux nos retrouvailles.

Rejoignons-nous !