Après le soleil, le beau pain

Pauline Edition 2021, AlterTour, Alimentation, Énergie, Normandie

Cuire du pain à la seule force des rayons du soleil, c’est le pari lancé par Arnaud de NeoLoco. Ingénieur de formation, il part en 2009 avec un ami pour un voyage autour du monde à la recherche de nouveaux moyens de production d’énergie. En 2014, il se pose dans l’entreprise GoSol, rencontrée en Inde, pour travailler au développement de concentrateurs solaires permettant d’alimenter des fours à pain et des torréfacteurs. Fin 2018, il s’installe en Normandie pour expérimenter lui-même le rôle d’artisan boulanger. Il produit 100 à 130 kilos de pain au levain par semaine, cuit sur place et toute l’année dans un four solaire (avec un four à bois en appoint les jours où le soleil n’est pas coopératif). NeoLoco fait partie de la Scop 276, ce qui permet à Arnaud de garder son autonomie dans son activité tout en mutualisant une partie du travail, par exemple l’aspect comptable et administratif, et également d’être entouré de « collègues », même s’il est seul dans son projet.

Le secret : simplissime mais solide

Fidèle à sa formation d’ingénieur, Arnaud est guidé par la formule pragmatique : le plus simple est le mieux. Dans toute sa démarche, il essaye d’atteindre ses objectifs en employant des solutions utilisant le minimum de moyens et faciles à mettre en œuvre. Ainsi, il va à l’essentiel pour son équipement : son matériel est de grande qualité mais il en a peu. De même, pour ses produits : la recette de son pain au levain c’est de la farine – locale et bio – et de l’eau. C’est tout !

Un breuvage noir et bien corsé, mais pas du café !

Cette recherche de simplicité se retrouve aussi dans son projet de torréfaction qui vise à créer des alternatives à ces graines qui nous viennent de loin (cacahuète, chocolat, café). Ce processus de transformation par la chaleur peut s’adapter à de nombreux produits et révéler leurs arômes. L’ingénieur boulanger a déjà lancé avec succès des mélanges de graines locales pour l’apéro. Il prépare maintenant le lancement du « café du résistant », promettant que « lentilles, orge et châtaignes grillées font un breuvage délicieux. »

Pour de bonnes tartines, rendez-vous le 16 juillet chez Arnaud à Malaunay (76).