La ferme de la Giraudière (2/2) : « de la musique avant toute chose »

AlterTour Agriculture, Edition 2021, Alimentation, Alter-D-tour, Centre-Val de Loire

Cultiver l’harmonie ; aller éveiller ses sens engourdis par la nuit au son des oiseaux gazouillant

Concerto en Geai mineur ; se réveiller au sein d’un concert de Troglodytes mignons, Fauvettes à tête noire, Loriots d’Europe, Hirondelles… ponctué par le traditionnel chant du Coq.

Du rythme ; mouvoir ses muscles lors d’un chantier participatif pour redonner vie à une mare accueillant tritons, grenouilles et crapauds.

Reconstruction d’un mur (©Inès)

Des basses ; s’émouvoir du chant grave du troupeau de vaches Salers, espèce rustique qui fait l’objet d’une affectueuse attention de la part d’Antoine.

De la danse ; gambader dans les prés pour aller observer le synclinal de Coërons, un paysage rare et nous offrant une vue sans pareil sur la vallée.

Du chant militant ; s’inspirer du paysage pour raviver une chanson d’indépendance basque “si je t’avais coupé les ailes, tu aurais été à moi ; oui mais voilà…”.

Des vibrato ; écouter le bourdonnement des abeilles et les observer butiner les fleurs du potager et tournoyer autour des chèvres.

De l’inspiration ; s’émerveiller des deux chefs d’orchestre Marion et Antoine, de leur humilité, de leur humanité et de leurs accomplissements 

Du silence ; s’endormir sous un tapis d’étoiles et une demi-lune éclatante

De la musique avant toute chose,
[…]
Et tout le reste n’est que littérature !
Paul Verlaine

Louise