L’Alter Tour commando

Jonas Edition 2021, Echappée Belle, Normandie, Vélo

Ce lundi 26 juillet 2021, nous partons de Pontchardon sous la pluie.
Météo France a prévu de « rares averses » ! Une magnifique journée se prépare donc. La petite trentaine d’alter cyclistes de l’Échappé Belle est bien équipée : pancho, k-way, formule intégrale de la tête aux pieds.

Le moral est bon, nous sommes prêts.

La petite route semble faite pour nous. On s’engage dans une piste cyclable lisse et bien asphaltée mais elle s’arrête brusquement et là commence une petite surprise comme l’Alter Tour seul est capable de nous donner !

La pluie devient trombe d’eau. Le ciel commence vraiment à nous tomber sur la tête. La piste devient herbe puis monte brusquement, invisible sous une frondaison épaisse.

Il fait noir ! On ne voit plus rien. 

Le sol devient caillou puis le chemin ruisseau ! C’est magnifique. Le peloton d’alter cyclistes met pied-à-terre. On monte, on monte… péniblement. Le sol caillouteux se dérobe souvent. Le ruisseau se transforme en petit torrent. Par moments, des ondes de crue gonflent encore le débit de ce cours d’eau.

Depuis longtemps, les protections de pluie sont devenues inefficaces. Les roues des vélos ne savent plus s’il vaut mieux prendre le lit du petit torrent ou les bas-côtés instables.

Enfin après une heure et demie de galère on arrive au sommet. La grande solidarité du groupe se démontre quand les derniers arrivants sont chaleureusement applaudis !

On retrouve un chemin asphalté qui nous mène dans un village où les anciens du lieu ont construit un porche public. On va pouvoir s’abriter et reprendre des forces.

Et là, miracle : la pluie s’arrête de tomber.

Météo France avait raison : « rares averses ».

Vive l’Alter Tour commando !

Alain Le Vot