Le WERVA !

Julie Diné Edition 2022, Auvergne-Rhône-Alpes, AlterTour, Alter-D-tour, BièreTour, Echappée Belle, Culture, Education, communication, WE de préparation, Programmes, Social, Témoignages, Transverse, Vélo

Vous ne connaissez pas le WERVA ?

Bin, vous ne savez pas ce que vous ratez, AlterCyclistes de tous les territoires : France, Belgique et de Navarre. C’est l’étape des étapes, le cœur de la bête AlterTourienne, là où tout se (p)répare, des petites mécaniques des vélos aux fin derniers réglages des parcours. Avec les dernières niouzes, des comptes rendus de GT au retour des formations, sans oublier les inscriptions qui ouvraient le 1er mai !  📬

La Team inscription en plein rush !

De la fenêtre de Sam et Brunelle on voit la fourmilière s’activer, on les regarde et on profite de ce temps calme bienvenu. Tout à l’heure ça sera nous qui nous activerons à notre tour pour faire tourner la machine AlterCampagne et polir ses petits engrenages… 
« On » tu dis ? Ha nan, « on » c’est mon cochon, si t’as quelque chose à dire te caches pas, parle en ton « Je ». (#PACOO in a nutshell 🥥)  

Comme le temps passe, il peut aussi s’observer et ce sera une nouvelle tâche pendant les parcours afin de comprendre qui fait quoi où quand comment, rien de personnel, dans la joie et la bonne humeur et pas dans l’at-tente d’une inorganisation imprévue.
Quelques moments organisés ci-et-là (ça nous arrive parfois haha) pour mieux comprendre en théorie et en pratique : la réparation vélo en mixité choisie sans hommes cisgenre (les licornes ont bien appris leur leçon !). Atelier organisé et film projeté, on commence peu à peu à cerner le sujet et se l’approprier chacun/chacune à son niveau… Et ça fait du bien 🙏

Atelier de réparation vélo en mixité choisie le samedi matin

🎼 Si je lui avais coupé les ailes… 🎶
J’adore cet air, j’adore ces gens qui un à une me rejoignent pour l’élever de plus en plus haut dans les airs… merci pour cet instant suspendu…

Le week-end se termine par une longue journée de réparation vélo du lever au coucher du soleil… Résultat : des vélos, briqués, lustrés, chambres à air requinquées, pneus cirés, câbles, dérailleurs, chaînes bien graissées, ont reçu leur nouvelle appellation selon le thème de l’année, et cette année, c’est « On sera où dans quinze ans ? ». Ça m’éphad grave. 
Ça a bien mouliné du coup tout est chamboulé dans l’Amivéco et toutes ses petites caisses bleues et son petit fut jaunes anti-nuke. Tout a été vidé, raclé, poncé, percé, jointoyé, aspirateuré, briqué… 

On l’a échappée Belle aussi, nos hôtes Brunelle et Sam, avaient un air chafouin car positif/ve. Cela les empêchaient d’être opérationnel·les. L’inconvénient c’est que quand Brunelle et Sam en font moins que d’hab’, ça ne se voit pas beaucoup, au lieu de courir, iels marchent vite, au lieu de faire trois taches à la fois, iels n’en font plus que deux et demi. 
La sono locale aussi était à donf’, surtout dans la fraîcheur de la nuit : « Croa-croa, cri-cri, coin-coin, cui-cui, piou-piou, coucou-coucou, Hou-hou, bzzi-bzzi , flap-flap», tout à été enregistré, à l’aquarelle ! 🎨
Extraits à vif du théâtre-forum initié par le GT Féminismes basé sur des témoignages de situations vécues à l’AT et récoltées à la plénière de février :

#Bricolage « C’est pas comme ça qui faut faire, j’te montre ! » 
« Passe ton chemin, vieux gars, j’aimerais m’en sortir toute seule ». 
#Rencontre des accueillant·es  « Quand iels présentent, les coupent pas pour raconter ta vie : écoute-les ». 

…un instant suspendu sous les fenêtres de Sam et Brunelle…

On consomme à l’occasion énormément de produits bizarres, des joints de 3 mètres de long, de l’huile de lin, de la sangle pour les bacs à vaisselle, de la râpe à bois, un abattant de WC, de la perceuse, de la chambre à air, du vernis à ongles, 30 mètres de fanions cousus, des rideaux pour les quèch, des vieux tisheurtes avec de la teinture, de la goujonnette et du sanglier ! Y’a eu bien sûr des légumes, de la pâte, des haricots, des pois chiches, de la graine (mais pas un seul grain de polenta), de la salade, des carottes et des radis avec leur « pesto » de fanes, du comté et du cantal, des gâteaux et même l’anniv’ d’un alter ayant passé l’âge de la jeunesse et abandonné la farine… 33 ans ! Le tout accompagné, pour presque toustes, de quelques boissons locales (région France) issues de fermentations. 🍻

Vive la Dombes, vivent Brunelle et Sam, vive le WERVA, vive l’AlterTour. À nous les chemins de la bienveillance…

🦄 Vos Licornes 🦄