La Feina, un lieu d’accueil et de vie

Jonas Edition 2022, Auvergne-Rhône-Alpes, Transverse

La Feina, c’est une longue histoire d’accueil. L’association « Méandres » accueillait déjà à Fontanges, dans le Cantal, des personnes en difficulté pour y faire de « l’anti-psychiatrie », selon les mots de Romain.
En 2016, l’énergie manque et on lui propose de reprendre le projet en collectif : c’est la naissance de la Feina. Julia, Romain et Jean-Baptiste reçoivent laide de copaines pour faire vivre le lieu. Pour y faire quoi ? Vivre le quotidien en montagne, déjà : coupe de bois et potager vivrier, notamment. L’association se bat aussi pour obtenir l’autorisation d’être un « lieu de vie et d’accueil » officiel et peut déjà recevoir jusqu’à cinq jeunes qui ont besoin dune pause loin de leur cadre habituel, pendant les vacances scolaires ou pour quelques mois. Au fil des années, se sont ajoutés un camping paysan et la Graounge, une grange rénovée lors de chantiers internationaux, dans laquelle se déroulent des résidences d’artistes.
C’est un imbroglio d’histoires de vie qui se rencontrent, se télescopent, la vie quoi !

C’est l’éphémère qui va nous permettre de durer.

« Nous souhaitons que La Feina soit et reste un lieu commun, avec la dimension d’accueil comme artère centrale. Nous réfléchissons déjà à ce qui se passera après nous. Nous sommes en propriété associative et c’est important de ne pas être dans la propriété individuelle, pour que ce lieu perdure. Nous partageons des valeurs et des idées, et aussi le fait de ne pas être confiant·es pour l’avenir. Les journées sont longues, et l’unité journée, c’est bien pour penser à l’avenir. Il nous fait peur, en fait. Si je parle en mon nom, Jai des difficultés de projection, mais si je parle de l’association, alors on ne peut que souhaiter que ça continue, qu’il y ait des légumes, des fleurs, des animaux, des gens de tous horizons qui partagent des bons moments et des bons repas. Ça peut durer car il y a de l’amitié et de l’amour, et c’est ça qu’on fera toujours primer. Ce sont les seules choses qui tiennent. L’élément matériel n’assure pas tout, l’élément économique non plus. Je crois que c’est l’éphémère qui va nous permettre de durer. »
Romain, permanent de l’association et du lieu de vie et d’accueil La Feina

Plan de Julia, à découvrir sur le site du lieu