L’AlterTour découvre le hameau st François

Jonas Edition 2022, AlterTour, Habitat, Social, Provence-Alpes-Côte d'Azur

Mireille a fait don de son terrain et sa grande maison à l’évêché de Draguignan. Ce dernier l’a confié à 3 associations (Fratelli UDV, le Secours Catholique et Habitat et humanisme) qui coordonnent un projet d’habitats solidaires dans lequel les dimensions écologique et spirituelle ont aussi leur place.

Les altercyclistes y ont débarqué vendredi midi, suant à grosses gouttes après une belle grimpette finale. Aujourd’hui la journée est rythmée par divers ateliers, des moments de partage et même un concert du groupe de rock Les sans voix (leur nom fait référence aux paroles de leurs chansons qui reprennent ce qu’ils ont entendus des personnes de la rue, à qui on donne rarement la parole).

Le matin, nous avons le choix de nous initier au chant polyphonique avec Deborah, de réparer nos vélos avec Benoît et Olivier, de cuisiner de délicieux pains pita avec Nico, de sérigraphier nos t-shirts au logo de l’Alter-tour avec Guitou, de nous réveiller en douceur grâce aux talents de James, Lili et Hélène, ou encore de nous aventurer dans les jolies ruelles de Draguignan, visiter son marché pittoresque et admirer la vue à 360° du haut de la tour de garde, etc…

L’après midi, après un bon repas à base de taboulé aux légumes frais de saison, de fromages locaux et de pitas maisons, nous avons parlé habitats groupés. Un riche moment de partage ! Le concert des rockeurs du groupe Les sans voix fut suivi d’un repas partagé avec les habitants du hameau st Joseph.

J’y ai rencontré Lucien, le doyen du lieu avec ses 96 ans. Originaire de Normandie, il devait devenir maçon comme son père mais a choisi les fleurs. Vivant à la campagne, à 20 ans il avait déjà le bon sens paysan, celui qui permet de comprendre son environnement, de l’apprivoiser et le préserver, (sans devoir faire de longue études…). De fleuriste, il devient ensuite pépiniériste, et se rapproche du sud de la France. Sa bougeotte le mène à faire plein de petits boulots qui le conduisent à s’installer enfin à Draguignan. Il connaît bien les habitants du hameau avec qui il partage certaines activités. Ses problèmes de santé auraient dû l’envoyer en EHPAD, mais sa volonté de terminer sa vie bien entouré au hameau, aidé de Marie-Do et Ludovic, lui permettent de rejoindre le tiers-lieu et de s’y installer paisiblement.

La soirée s’annonce paisible, au son des cigales qui se remettent à chanter dès que la température repasse en dessous de 25°. Rangement, vaisselle, jeux de carte, papotes…On se prépare pour l’étape du lendemain, les 60 km à parcourir pour rejoindre Barjols !

Margaux