Ferme royale avec vue sur mer

Jonas Edition 2022, Agriculture, Culture, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Transverse, Vélo

Après un départ matinal (mais pas trop..) depuis chez nos amis du centre d’accueil Vogue La Galère sous un soleil déjà bien ardent, et 20 kms de pédalade entre Aubagne et Marseille, la cinquantaine d’altercyclistes sont arrivés à La Ferme du Roy d’Espagne.
Flore, Gaby, Marie Victoire, Maxime, Raphaëlle et Théo nous ont gentiment accueilli dans ce lieu enchanteur et verdoyant de Marseille. La ferme du Roy d’Espagne est un jardin municipal d’environ 3 hectares de la ville de Marseille, avec maraîchage et animaux.
En plantant leur tente chez leur accueillant, les altercyclistes ont pu découvrir un magnifique potager, des grandes serres, un poulailler, des parcs pour les chevaux, ânes et les chèvres, un camion buvette, des beaux bâtiments érigés par des chantiers participatifs, une étrange chapelle qui date de 1880, et un coin jardin accessible PMR, avec vue sur mer..s’il vous plaît !

La ferme du Roy d’Espagne est une ferme pédagogique dans un cadre associatif qui accueille souvent des écoles et des centres médico-sociaux toute l’année. Tous les samedis, la ferme est ouverte au public.
C’est aussi un lieu qui se veut festif et militant. Notre accueillant a d’ailleurs préparé une soirée spéciale pour l’Altertour pour le samedi 23 juillet, avec table ronde d’échange et concert de rap avec Martial Pa’nucci, rappeur poète et militant du Congo Brazzaville.

Après une visite guidée des lieux, les altercyclistes sont repartis pédaler pour aller goûter au plaisir de la baignade sur les plages de Marseille. Baignade bien méritée avec la chaleur qui n’en finit pas !
Une baignade qui a aussi rafraîchit les corps et les esprits, avant un départ en fanfare pour une Velorution nocturne haute en couleur depuis la Plaine, jusqu’a la plage du Prado, en passant par la Corniche.
« On avance ! on avance ! on n’a pas besoin d’essence ! »
« On rigole ! On rigole ! On n’a pas besoin de pétrole ! »
« On se poile ! On se poile ! On n’a pas besoin de gasoil « 

Quelques slogans plus tard… Les altercyclistes ont donc rejoint leur camp de base à la Ferme du Roy d’Espagne pour se reposer et se préparer à la journée festive du lendemain.