Assemblé général

Balle au centre à Altercampagne

Luca Edition 2022, Edition 2023, AlterTour, Alter-D-tour, BièreTour, Echappée Belle, WE de préparation

Le long week-end de travail à la plénière de novembre de l’AlterTour s’annonçait riche et ensoleillée, tout en sachant que la météo peut être imprévisible. Début de journée lumineux, des rues parisiennes désertes en ce 11 novembre, un square en intérieur d’îlot paisible, et une terrasse d’où je suis hélé par les déjà-arrivés qui sirotaient leur premier café de la journée.

Je pénètre dans cette maison du Zéro Déchet, aménagée avec près de 90% de matériaux de réemploi, spacieuse, cozy et fonctionnelle. Cet espace est organisé par des bénévoles qui proposent outre la grande salle polyvalente, un bar et une boutique. Celle-ci est pleine de trésors pour lutter contre la surconsommation et une librairie pour informer et sensibiliser toutes les générations.

Nous profiterons largement des lieux tout au long de ces 3 journées, exploitant les moindres recoins pour les travaux en sous-groupes. Les papotes, les duos et trios informels, les recentrements et isolements ont été parfois nécessaires. Je ne comprenais pas encore à ce moment-là que nous embarquions pour un périple à bord de ce navire.

Crédit photo : Luca Bon

Larguez les amarres

Une fois la glace brisée, les animateurices du week-end larguent les amarres en facilitant les échanges d’informations. Du récit de ce qui s’est passé depuis la dernière plénière, en passant par les fins de contrat non renouvelés des permanents et la nécessité de se recentrer sur des chantiers essentiels. Soulignant le travail important du Conseil Solidaire. Le bateau prend le large petit à petit, malgré l’annonce à mots à peine couverts que la météo radieuse de la plénière de septembre avait viré à une tempête entre-temps.

La volonté d’un Conseil Solidaire et surtout des nombreux altercyclistes présents de maintenir le cap fondamental de l’association Alter Campagne a pourtant vite pris le dessus.

Une pyramide des priorités -de la base indispensable à un sommet qui « peut attendre » – s’élabore, au fil du temps.

Ne pas précipiter les décisions, faire baisser la pression à tous niveaux devient un leitmotiv.

Des chantiers et Groupes de travail se dessinent : Gouvernance, Compta, Inscriptions, Communication, Ressources Humaines, Véhicules, etc.

Les préparateurices de ce week-end s’adaptent à l’évolution des besoins, modifiant l’orientation ou la taille de la voilure en fonction des vents, de la houle, de la profondeur des vagues, de l’intensité des précipitations. On les sent maîtres du maintien du navire « Plénière » à flot alors que les altercyclistes adaptent le cap sur AlterCampagne.

Crédit photo : Luca Bon

Débat é-mouvant avant AG

Des lignes du temps parallèles sillonant le sol de la salle permettront de visualiser les étapes. De manière globale, de s’accorder sur les priorités, de s’approprier l’ampleur des tâches et de s’identifier à l’une ou l’autre. Surtout, l’élaboration de ces time-lines a permis l’expression de souffrances, d’appels à l’aide, d’inquiétudes, d’espoirs, d’envies convergentes ou divergentes quant à ce que l’on imagine pour l’été 2023 et l’horizon 2024.

L’intensité des émotions était palpable comme à l’approche d’un typhon. Mais il n’était pas en vue.

Les chantiers étant mis à plat, la cinquantaine d’altercyclistes pouvait passer au programme TV de l’après-midi.

Au programme ? Assemblée générale.

Nos 2 journalistes du jour ont relaté les activités 2022-2023 de manière claire et limpide, mais surtout originale. Le bulletin météo de l’année à Montrésor a globalement annoncé du soleil malgré quelques influences cycloniques nécessitant de la vigilance (coût quotidien de participation aux activités supérieur aux frais d’inscription, tendance générale à grignoter petit à petit notre bas de laine en sont deux exemples). Un défilé de mode haut en couleurs nous a replongé dans les folles aventures que sont les Echappées (belge, gardoise et féministe), le Bière Tour, l’Alter Tour et l’Alter Détour. Les kilomètres parcourus, les dénivelés, les alterprojets visités, les plaisirs et rires partagés. Un duplex nous a mis en contact direct avec nos accueillant.es qui globalement se disent ravi.es de notre passage. Enfin une interview en plateau de préparateur.ices d’étapes n’a pu qu’inciter les spectateur.ices présent.es à se projeter dans de pareilles aventures futures.

Crédit photo : Luca Bon

Approuvé !

De manière plus prosaïque, les comptes et rapport moral ont été approuvés à la quasi-unanimité.

Un Conseil Solidaire a été plébiscité après l’annonce de quelques départs et plusieurs nouveaux visages connus ou moins connus qui se lancent dans l’aventure responsable de participation à cet organe de notre association.

Le tout nouveau Conseil n’a d’ailleurs pas attendu : il était important que le bateau navigue vers des eaux apaisées avant de mettre le cap sur la plénière de décembre. Les nombreux prépa d’étapes n‘attendirent pas non plus pour remonter les manches de leur maillot déjà bien mouillé et se mobilisèrent également au sein d’une réunion improvisée.

L’amarrage à un port pour passer la soirée était maintenant possible : « Les amarres » tiers-lieu solidaire et festif en bord de Seine nous accueillit à bras ouverts !

40 un dimanche ! RDV en décembre

Le retour à bord le dimanche matin s’annonçait haut en couleur. Rapidement ce fut le vert des couleurs du consensus qui permit de lancer le chantier-groupe de travail « ÉvénementS été 2023 ». Sans forcément pouvoir compter sur les structures habituelles que constituent les véhicules, les permanents, l’équipe d’inscription, le suivi compta, etc.

Le bateau regagnait ainsi la mer sous un feu d’artifice d’idées émanant de la quarantaine de matelots à bord, ce dimanche matin.

La mer tranquille permit à toutes et tous de se positionner concrètement dans les différents chantiers à mettre en œuvre prioritairement. Et cela de manière autonome et responsable, avec sérénité. En tenant compte des possibilités de rencontres en présentiel et bien sûr avec les assentiments du CS pour ce qui est de la mise en œuvre des décisions. Il est vraisemblable que l’été 2023 verra des altercyclistes se retrouver, sans encore en connaître le cadre. Et il est certain que les chantiers importants que sont la Gouvernance, la Compta, les Inscriptions, les Véhicules sont bel et bien entamés sans pression, ni échéance trop contraignante. Définitivement, le leitmotiv de cette épopée d’un week-end !

Les matelots altercylistes s’activent d’ores et déjà pour ces quatre semaines de navigation qui nous mèneront à la plénière des 17 & 18 décembre, à Lyon. La météo s’annonce sans tempête majeure mais avec une nébulosité variable.

Crédit photo : Luca Bon

Eric pour Altercampagne