Les surprises aussi se relaient

Mathieu Édition 2011, Occitanie

7 h, à Saint-Roman des Cordières : Claire et Isabelle réveillent en chanson les Altercyclistes. avec Le Chant de la Marguerite
La brume du matin a des odeurs de menthe poivrée.

8 h : Sur la place du village qui nous accueille le petit déjeuner est dressé qui nous permet de bien démarrer la journée.

 Un alambic mobile et centenaire trône au bord de la place.
Yohan s’affaire : sa cueillette (sauvage) des derniers jours lui a permis de récolter 80 kg de lavande qu’il enfourne dans la cuve supérieure de l’alambic à l’aide d’une fourche et qu’il tasse avec ses pieds nus. 700 mL d’huile essentielle de lavande à la clé, pour deux jours de travail. Deux fois l’an, pour les récoltes de printemps et d’automne, Yohan quitte sa Gironde pour les Cévennes tractant son alambic sur les routes. Cela lui permet d’utiliser une variété très intéressante de plantes telles que sarriette, lavande, thym, genévrier, sauge, prêle et autres millepertuis. À la différence d’un alambic à alcool, la distillation de plantes s’obtient ici par le contact de la récolte avec la vapeur d’eau qui monte de la cuve inférieure.

9 h : Départ particulièrement héroïque ce matin-là. Flo montre une patience à toute épreuve sur la répartition des vélo. Il faut interrompre plusieurs fois le chargement du J9 pour laisser passer quelques voitures.
5 km de descente « tout schuss » nous mènent à Ganges, via Sumène.
Quelques coups de pédales plus loin, c’est la pause-relais à Saint-Laurent-le-Minier où un certain nombre d’Altercyclistes profitent d’une baignade providentielle avec cascade intégrée.
Et pendant ce temps-là, au troquet d’en haut, on boit un ch’ti kawa.
Conversations parallèles consignées par vos serviteurs Alterjournalistes du jour : à la cascade on se dit que le soleil est la principale source d’énergie primaire, car son rayonnement et son cycle permettent à toutes les autres sources d’énergie d’exister. Autour du café, on cause bilan-carbone : de plus en plus d’entreprises affichent le leur. Pour autant il n’existe pas de normes internationales ni de contrôle en la matière … gare au greenwashing !
Après cette baignade salutaire, une grande côte attend les Altercyclistes qui en ont vu d’autres. Le minibus lui, fait des siennes : fuite d’eau importante sous le moteur, intervention en cours de route d’Alain, puis diagnostic rassurant de Gilbert. L’incident-surprise est clos.
« Quand les mollets chauffent, le moteur aussi ! ».

Vers 13 h : Arrivée à Montdardier, notre halte jusqu’au lendemain.
Des rafraîchissements nous attendent, concoctés par nos hôtes, les associations « Terre de Causse » et « Troupelade » : de délicieux sirops de thym, de menthe, de sureau et de romarin.
Une petite séance de qi qong s’improvise sous la houlette de Nolwenn : étirements, salutations au soleil pour les plus motivés, tandis que d’autres s’affairent de suite à la lessive.

 Après un excellent déjeuner, bon nombre d’Altercyclistes se laissent aller à une sieste réparatrice. D’autres font le tour de la ville pour une visite érudite qui ne laissera personne indifférent. Pour partie surpris de cette visite « touristique » qui détonne dans l’AlterTour, les « alter-touristes » du jour écoutent avec attention notre guide égrener les soubresauts de l’Histoire qu’a subis la ville : pillage, invasion, destruction et reconstruction au gré des conversions religieuses et allégeances du seigneur.

 La fin de journée est marquée par les surprises préparées par nos hôtes : chorale spontanément participative et alterQuiz très documenté (on se souviendra de la langolette…).

 Après dîner, Guillaume présente ses photos de l’AlterTour 2011 depuis le départ de Genève. Cette petite séance permet aux Altercyclistes arrivés en cours de route de rattraper les rencontres manquées, de reprendre le fil du tour, et aux visiteurs de mieux connaître l’AlterTour.

 Le soir, Hercule Poiravin (alias Hervé) et son acolyte, confrère et néanmoins ami Marcel Bobet (alias Alain), par ailleurs arrière petit-fils de Louison Bobet, livrent une conférence gesticulante et rigolarde : un mal étrange frappe l’assemblée et pour beaucoup le test de la pompe à vélo s’avère on ne peut plus clair : la « vélocypédie aiguë » a frappé.
Au fond rien de surprenant à cela, puisque l’automobile est au vélo ce que le rhinocéros est au zèbre, plus de doute : la vélorution finale viendra …. et en attendant l’AlterTCazeville Cazeville our continue !

Citations et infos du jour :
– Outre leurs vertus thérapeutiques, le camarade Michel l’affirme : l’huile essentielle essentielles est là pour désinfecter les cyclistes quand ils sentent trop mauvais.
– Jean-Pierre, à Ganges : « Bon, on va attendre le groupe… au troquet du coin. »
– Claire, au cours du repas de midi à Montdardier : cette année c’est Frédéric Lordon qui a obtenu l’inestimable et néanmoins honorifique prix littéraire Jean-Baptiste Botul accordé par la Commune libre d’Aligre.

Contacts :
Yohan Musseau. Cueilleur, Producteur, Distillateur itinérant. « Cazeville » 33 430 BAZAS
(Plantes certifiées AB, issues de culture ou de cueillette sauvage si possible en altitude)
Association Troupelade, randonnées et Yoga en Cévennes

Alterjournalistes du jour : Clémence, Romain et Marianne.