Insolite : ils font le tour des microbrasseries à vélo

Mathieu Édition 2018, Grand Est, Revue de presse, BièreTour

La première édition du « bière tour » à vélo est passée par l’Alsace et la Lorraine. Hier, étape à Lochwiller et ce matin à Waldhambach.

Le « BièreTour » est une initiative originale née de l’expérience des « AlterTour ». « Depuis onze ans, chaque été, près de 300 personnes sillonnent les routes de France à vélo, pendant six semaines, pour visiter des sites qui répondent à nos critères de transition écologique et sociale », explique l’un des responsables de l’association « AlterTour », Mathieu Fromont. Ils vont ainsi se rendre, par exemple, chez des maraîchers bio, des permaculteurs, des éco-constructeurs, dans des centres socioculturels autogérés, etc.

Visite de brasseries bio

et indépendantes

Cette originale balade militante en deux-roues a tant de succès, les organisateurs refusent régulièrement des inscriptions, qu’une deuxième initiative, complémentaire, a vu le jour cette année. Le « bière tour » a démarré en Alsace, terre brassicole, et réunit une douzaine de cyclistes pour cette première qui va servir de test. Le but étant la visite de brasseries bio et indépendantes.

Partis jeudi de Strasbourg, les participants ont été accueillis le soir pour un bivouac à la brasserie artisanale BAT de Joanna Baghdadi et Élisabeth van der Giessen, à Lochwiller. « Leur charte sociale est très élaborée, et cette brasserie bénéficie de l’exigeant label Nature et progrès. Un choix fort en matière de production 100 % naturelle », commente, enthousiaste, Mathieu Fromont.

Ce matin, le groupe visite la brasserie Blessing de Waldhambach puis se rendra en Moselle, à Marsal, où se trouve la brasserie Arsenal. Quant aux conditions climatiques, les cyclistes s’en accommodent plutôt bien. « Nous faisons de petites étapes, pas plus de trois heures de vélo par jour avec des pauses fréquentes pour boire… de l’eau ! À vélo, c’est agréable car nous avons de l’air, davantage que si nous marchions. »

S.G, Dernières Nouvelles d’Alsace, le 04/08/2018