Alleycat à Toulouse le 9 juillet 2017

Virgile Vélo, Édition 2017, Environnement, Social, Occitanie

Dimanche matin, 9 juillet 2017, jardin du Grand Rond, Toulouse. La ville se réveille en douceur. Nous avons rendez-vous pour une journée trépidante organisée par l’AlterTour et Via Brachy. Une aventure à dos de vélo, une balade urbaine à la rencontre d’initiatives toulousaines.
Les cyclistes arrivent d’abord au compte-gouttes puis par vagues successives. Des portugais, siciliens et grecques nous ont rejoints, une bande de joyeux lurons venus participer au « voyage en hétérotopie » organisé par l’association Via Brachy, co-organisateur de la journée. Les cyclistes de l’AlterTour viennent renforcer les rangs suivis d’une poignée de curieux. Au total ce sont plus de 80 cyclistes qui vont sillonner Toulouse à la rencontre de projets alternatifs.

Une dizaine de groupes est formée, chacun découvre sa feuille de route et les lieux à visiter. Le temps de s’accorder sur l’itinéraire et les équipes se dispersent dans un grand tintamarre de sonnettes.

J’ai rejoins le groupe 3 et nous voilà engagés dans le centre historique à la recherche de notre première rencontre. Annie nous fait découvrir son cinéma indépendant, rebaptisé American Cosmograph, un projet installé dans un ancien opéra du XVIIIe siècle. Notre journée se poursuit avec la découverte des ateliers de l’association « Bois&Cie » spécialisée dans la transmission des savoirs relatifs au travail du bois. Un peu plus tard nous participons à une campagne d’affichage encadrée par Julien, initiateur du projet « Un mur dans le réel », initiative autour de la réappropriation de l’espace d’expression publique. Nous rencontrons finalement Olivier, fondateur de l’atelier Vélorution, un atelier vélo militant, très actif sur Toulouse.

Au total ce sont plus d’une vingtaine d’alternatives qui sont rencontrées au cours de la journée. Alternatives sociales, culturelles, jardins partagés et bien d’autres.

La soirée est l’occasion de tous nous retrouver autour d’un repas partagé. Participants, organisateurs mais aussi visiteurs réunis pour nous ouvrir un peu plus au monde des possibles. Les groupes prennent la parole, le temps du partage de quelques anecdotes et découvertes. Bientôt les discussions s’évanouissent pour laisser place au groupe Rebetiko, rythmes aux couleurs d’une musique traditionnelle grecque.

Virgile