Triste constat à la Cité des Abeilles de Viscomtat…

Carlotta Edition 2022, Auvergne-Rhône-Alpes, Agriculture, Alimentation, Alter-D-tour, Environnement

Depuis 1985, Alain et Mariette oeuvrent en ouvrier-ères affairé-es à la Cité de l’Abeille, dans un petit village du Puy-de-Dôme.

Retraité depuis deux ans, Alain s’occupe toujours avec passion de 80 ruches, contre 200 au pic de son activité. La vente se fait en majorité en vente directe, beaucoup moins répandu à leurs débuts.

Dès le départ, le couple sait que la production restera à taille d’abeille et souhaite accueillir du public. Touristes, familles et groupes scolaires viennent butiner dans le musée et participer aux ateliers autour de la cire d’abeille.

Côté culture, la Casa dard d’art accueillera des expositions d’artistes locaux à partir de l’été. Pour les plus gourmands, une partie de la production est transformée sur place en chocolats au miel, nougat et autres pains d’épices… De quoi saliver !

Et ce n’est pas tout : du 18 au 21 Août 2022 aura lieu la 12ème édition du Festival des Insectes, avec son programme de conférences, concerts, travaux pratiques et ateliers pour enfants. Ça va buzzer !

J’espère avoir encore quelques ruches dans 15 ans.
Mais les perspectives ne sont pas les mêmes qu’en 1985 !

Je ne suis pas très optimiste quant au futur de l’apiculture. C’est en train de devenir extrêmement technique et à ce niveau-là, ça ne m’intéresse pas vraiment. C’est devenu très difficile de garder les abeilles en vie. J’ai la chance d’avoir connu une période où c’était naturel et possible de laisser les abeilles faire leur travail, j’interviens, mais pas trop souvent.
Mais la région a beaucoup changé d’un point de vue agricole, et malgré quelques installations en petites surfaces, les exploitations s’agrandissent et sont cultivées en conventionel, ce qui cause beaucoup de pertes d’abeilles. Il y a une industrialisation de l’apiculture, avec de gros producteurs dans une optique de production. A ceci s’ajoute le constat que les changements qu’on pourrait espérer en agriculture ne sont pas encouragés par les politiques. La réautorisation de certains néonicotinoïdes n’est pas un bon signal”.

Alain, co-fondateur et apiculteur à la Cité de l’Abeille

l’Alter-D-Tour passera passera du 23 au 26 août 2022
infos et inscriptions ici